En eaux troubles

Panthères/TV+ : Franck Nguema plus que jamais dans la tourmente et la désillusion

Panthères/TV+ : Franck Nguema plus que jamais dans la tourmente et la désillusion
Panthères/TV+ : Franck Nguema plus que jamais dans la tourmente et la désillusion © 2022 D.R./Info241

Le ministre gabonais des Sports, Franck Joseph Ferdinand Nguema, se trouve englué dans une grande tempête. Entre les déboires de l’équipe nationale de football, les Panthères du Gabon avec laquelle il séjourne actuellement au Cameroun et l’interminable affaire de TV+ qui l’oppose à un de ses cousins, la porte de sortie du gouvernement n’aurait semblée aussi grandement ouverte pour le député de la commune d’Akanda (nord de Libreville).

Info241 sur Whatsapp

Au centre d’une succession d’affaires l’éclaboussant, le ministre gabonais des Sports et homme d’affaires se trouve vraisemblablement au plus mal de sa jeune carrière, à la fois d’homme politique (député et ministre) et homme d’affaires mania des médias. On aurait cru à une cabale montée de toutes pièces pour ternir son image comme cela est de coutume au Gabon à mesure que s’enflent des rumeurs d’un imminent remaniement ministériel. Il n’en est finalement rien.

Les déboires d’un ministre

À peine sorti de la polémique relative à l’interpellation à Franceville d’anciens internationaux de football gabonais dont Stéphane Nguema Ondo sur fond de revendication de la reprise du championnat national de football (1ère division) qu’il n’avait pas bien géré en novembre dernier, est survenu ce gros couac de revendication de primes par l’ensemble du staff des Panthères du Gabon à Dubaï, la semaine dernière avant de rallier le Cameroun pour disputer la Coupe d’Afrique des nations.

Finis les moments de complicité avec les Panthères du Gabon et le staff technique

Si le membre du gouvernement avait réussi à calmer un temps soit peu le jeu, la colère des poulains du sélectionneur français Patrice Neveu n’était pas pour autant apaisée. Par patriotisme donc, comme il aime à les qualifier, les joueurs de la sélection nationale gabonaise ont réussi à obtenir les 3 points nécessaires face à la modeste équipe des Îles Comores le lundi 10 janvier pour leur entrée en lice. Et très vite, cette victoire au goût fade aurait donné une nouvelle occasion pour l’équipe, non plus de revendiquer simplement leurs primes, mais d’exprimer ouvertement leur désaveu vis-à-vis de leur ministre qui souhaitait se joindre à eux dans les vestiaires pour festoyer ensemble comme à son habitude. C’est du moins ce que révèlent plusieurs médias en ligne. Des confrères qui rapportent d’ailleurs que le ministre gabonais des Sports aurait été obligé, face à la fronde, de déclarer que « Une grande partie du montant prévu pour payer les primes aurait été volée par un inconnu... ». Coup de tonnerre dans une salle où le ministre ne convainc personne.

Les déboires de l’ex patron de TV+

Par ailleurs, comme une malédiction, un malheur n’arrivant jamais seul, alors qu’il se trouve déjà au Cameroun, une autre affaire qui pue l’entourloupe a explosé sur le visage du ministre le plus prolixe sur les réseaux sociaux. Il aurait commis un de ses cousins à leur concession familiale avec une bagatelle de 10 millions avec pour mission d’acquérir les parts d’actions de tous les actionnaires de la chaîne TV+, rapportent notre confrère Échos du Nord dans sa livraison n⁰754 du lundi 10 janvier courant. Mais mal en a pris cet intermédiaire. Non seulement les signataires démentent d’avoir été signataires d’un tel deal, le document brandit par Franck Nguema pour se revendiquer soudain actionnaire majoritaire porte plusieurs irrégularités et incohérences qui font douter de son authenticité. Il se trouve que lesdites parts avaient déjà été rachetées par son cousin et protagoniste Joseph Ondong Atomo depuis le 3 octobre 2018 sans que Franck le soupçonne.

La lettre de Franck Nguema annonçant détenir 90% de TV+

Outre le coup magistral que vient de lui porter ce fils du regretté André Mba Obame que plusieurs décisions de justice et l’ensemble des actionnaires de TV+ reconnaissent la qualité de président directeur général de cette entreprise, l’affaire de « primes volées » qui défraie la chronique au Cameroun pourrait amener les enquêteurs - si jamais une enquête est ouverte, à rechercher l’origine des fonds que le ministre et honorable député Frank Nguema a envoyé remettre à sa famille ce 7 janvier dernier. Peut-être bien que la concordance des temps avec laquelle cette tentative maladroite et ratée d’acquisition des parts d’une entreprise et la déclaration de vol présumé de primes au Cameroun par le même personnage n’est pas anodine.

Info241 sur Whatsapp

Newsletter de Info241.com

Inscrivez-vous maintenant pour recevoir notre newsletter quotidienne


Info241.com s'engage à ne pas vous envoyer de messages non sollicités. Si vous changez d'avis, vous pourrez vous désabonner de cette newsletter à tout moment.

Commenter l'article