Deniers publics

Deux comptables de la CNAMGS jetés en prison pour avoir dérobé 13,4 millions à des prêtres !

 Deux comptables de la CNAMGS jetés en prison pour avoir dérobé 13,4 millions à des prêtres !
Les locaux de la direction générale de la CNAMGS où travaillait les deux comptables © 2022 D.R./Info241

L’administration publique gabonaise continue de faire les frais de l’appétit vorace de certains de ses cadres devant les deniers publics. Alors que la Caisse nationale d’assurance maladie et de garantie sociale (CNAMGS) traverse toujours une crise financière, c’est le moment idéal choisi par deux de ses comptables pour distraire des caisses de l’entreprise publique pas moins de 13,4 millions. Malheur l’en ont pris puisqu’il séjourne depuis une semaine à la prison centrale de Libreville.

Info241 sur Whatsapp

Hervé Minko et Paul Nazaire Obiang sont dans de sales draps judiciaires. Ces deux comptables de la CNAMGS ont été pris la main dans le sac pour présomption de détournement de fonds publics et association de malfaiteurs, rapportent ce vendredi nos confrères du quotidien pro-gouvernemental l’Union. Le premier cité et son assistant auraient eu la bonne idée de détourner la moitié d’une aide décaissée par la CNAMGS à l’endroit de l’Eglise catholique.

Les ennuis des deux comparses débutent le mois dernier quand des responsables de l’Eglise catholique se rapprochent de l’institution pour connaitre l’issue réservée à leur demande d’assistance sociale de 26,8 millions formulée depuis novembre 2021. Flairant l’aubaine parfaite, les deux cadres n’aurait promis que la moitié de cette somme aux prêtres prétextant les tensions de trésorerie de l’entreprise publique à forte valeur sociale. Sauf que l’autre moitié sera finalement empochée par les deux comptables.

Pour avoir détourné l’argent de Dieu qui devrait servir à la sortie de terre d’un nouveau lieu de culte, Hervé Minko et Paul Nazaire Obiang ont été finalement punis. Ils ont été placés sous mandat de dépôt à la prison centrale de Librevillele 20 mai par un juge d’instruction mis au parfum de leur combine financière. Une double arrestation qui en appelle d’autres au sein de cette entité publique, croit savoir L’union. Affaire à suivre.

Info241 sur Whatsapp

Newsletter de Info241.com

Inscrivez-vous maintenant pour recevoir notre newsletter quotidienne


Info241.com s'engage à ne pas vous envoyer de messages non sollicités. Si vous changez d'avis, vous pourrez vous désabonner de cette newsletter à tout moment.

Commenter l'article