Jeu de chaises musicales

Conseil des ministres : Ali Bongo réajuste les fonctions de sa « légion étrangère »

Conseil des ministres : Ali Bongo réajuste les fonctions de sa « légion étrangère »
La photo de famille du nouveau gouvernement d’Ali Bongo, hier à Libreville © 2016 D.R./Info241

Le premier Conseil des ministres du gouvernement d’Ali Bongo s’est tenu hier à Libreville. Occasion pour le président gabonais dont la victoire est toujours contestée, de lâcher quelque peu du leste en réaffectant certains de ses proches collaborateurs dont la présence avait réussie à le fâcher avec les militants de la première heure du parti présidentiel hégémonique.

Moov Africa

Le tout premier Conseil des ministres du président Ali Bongo, s’est tenu hier avec les nouveaux visages de ce gouvernement dit d’ouverture. Mais ce que l’on retiendra de cette réunion est encore une fois, les mesures individuelles prises à l’endroit des proches collaborateurs d’Ali Bongo à la présidence de la République.

Ainsi, la « légion étrangère » - comme aime à désigner dans l’opinion, les collaborateurs naturalisés d’Ali Bongo occupant des fonctions prestigieuses à la présidence gabonaise - reste bien en fonction. Un jeu de chaises musicales a fait place au sein de la Présidence à qui est consacrée le gros des premières mesures nominatives individuelles du septennat.

Le très controversé directeur de cabinet d’Ali Bongo, Maixent Nkani Accrombessi, ne quitte pas le palais présidentiel puisqu’il est fait Haut représentant personnel du président de la République. Même mesure pour l’ancien chef de cabinet, Liban Solemane, qui se voit confier la coordination présidentielle du Plan stratégique Gabon émergent.

Ces deux personnalités qui resteront bien présentes dans le sillage privé et visible d’Ali Bongo, ont été remplacées respectivement par Martin Boguikouma et Nina Patricia Tsounghat, deux gabonais pure souche, pourrait-on dire. Ce qui sonne désormais comme de la poudre aux yeux pour les détracteurs d’Ali Bongo qui n’ont du reste, toujours pas digéré le hold-up militaro-institutionnel par lequel, il compte se maintenir au pouvoir.

Voici l’intégralité des mesures individuelles prises lors de ce Conseil des ministres :

PRÉSIDENCE DE LA RÉPUBLIQUE
- Haut Représentant Personnel du Président de la République : M. Maixent NKANI ACCROMBESSI

CABINET DU PRÉSIDENT DE LA RÉPUBLIQUE
- Directeur de Cabinet du Président de la République : M. Martin BOGUIKOUMA
- Directeur de Cabinet Adjoint 1 : M. Jean Valentin LEYAMA, confirmé
- Directeur de Cabinet Adjoint 2 : M. Samuel NGOUA NGOU, confirmé
- Chef de Cabinet du Président de la République : Commandant Nina Patricia TSOUNGHAT

SECRÉTARIAT GÉNÉRAL
- Secrétaire Général Adjoint 1 Chargé des Questions Administratives et Juridiques : M. Guy ROSSATANGA RIGNAULT
- Secrétaire Général Adjoint 2 Chargé du Patrimoine et de l’Intendance : M. Cyriaque MVOURANDJIAMI
- Conseiller Spécial du Président de la République : M. Jean Bernard AVOUMA

DIRECTION GÉNÉRALE DU PROTOCOLE D’ETAT
- Directeur Général du Protocole d’Etat : M. Noël Nelsone MESSONE

ETAT MAJOR PARTICULIER DU PRÉSIDENT DE LA RÉPUBLIQUE
- Chef d’Etat Major Particulier du Président de la République : Général de Division Maxime EBANG EDOU

GRANDE CHANCELLERIE DES ORDRES NATIONAUX
- Grand Chancelier des Ordres Nationaux : Amiral Hervé NAMBO NDOUANI

BUREAU DE COORDINATION DU PLAN STRATÉGIQUE GABON ÉMERGENT
- Coordinateur : M. Liban SOLEMANE

MINISTÈRE DE LA DÉFENSE NATIONALE
- Secrétaire Général Adjoint 2 : Général de Brigade Elisabeth NYNGOMANDA

Info241 sur Whatsapp

Newsletter de Info241.com

Inscrivez-vous maintenant pour recevoir notre newsletter quotidienne


Info241.com s'engage à ne pas vous envoyer de messages non sollicités. Si vous changez d'avis, vous pourrez vous désabonner de cette newsletter à tout moment.

Commenter l'article