07:17

Recompenses

Les Awards de l’info™ : 30 jours pour élire les 7 meilleurs Gabonais de l’année 2015 !


Culture
  • Une capture d’écran du mini-site des Awards de l’info™ by Info241 © 2015 D.R./Info241
Publié le 23 décembre 2015 à 18h07min

La rédaction d’Info241 et ses partenaires organisent du 23 décembre 2015 au 10 février 2016, la première édition des Awards de l’info™ qui consacrera les 7 meilleurs gabonais de l’année sous le prisme de l’actualité de l’année écoulée.

[IMPORTANTE MISE A JOUR DU 27 JANVIER] LES VOTES SONT PROLONGES AU 10 FÉVRIER. LA CÉRÉMONIE DE REMISE DES PRIX AURA LIEU A PARIS, LE 05 MARS 2016

Ce sont 30 personnalités (31 au total) qui ont été nominées dans 6 catégories :
- citoyen gabonais de l’année :
- femme gabonaise de l’année ;
- politicien gabonais de l’année ;
- sportif gabonais de l’année ;
- artiste Gabonais de l’année.
- gabonais de la diaspora de l’année ;

Une 7e catégorie constituée par le prix de l’engagement national, congratulera une personnalité ayant brillé par ses actions et sa dévotion pour la société gabonaise.

Les vainqueurs désignés par les internautes

Les Awards de l’info™ est un événement annuel organisé par la rédaction d’Info241 pour récompenser les personnalités qui se sont illustrées au cours de l’année. La cérémonie de remises des prix aura lieu à Paris (France) le 30 janvier 2016. Une première pour le média en ligne appartenant au groupe Binto Media.

Cliquez ici pour accéder au mini-site des Awards de l’info™

La particularité de cet événement 100% en ligne, tient sur le fait que ce soit les internautes qui départageront les candidats en lice dans 6 des 7 catégories de cette première édition. Seul le prix de l’engagement national sera décerné par la rédaction d’Info241.

Toutes les personnalités ayant marqué l’année 2015 figurent dans le palmarès de cette toute première édition. Parmi lesquelles le président Ali Bongo Ondimba, Alain Claude Bilie By Nzé, Jean Ping mais aussi des citoyens lambda tels que Bruno Mboulou Beka nommé à titre posthume dans la catégorie du citoyen de l’année.

Pour les départager, les internautes devront se rendre sur le mini-site dédié à l’événement où se déroulera le vote durant un mois. Les votes sont gratuits et limités à un vote par jour et par personne. Les votations seront ouvertes ce mercredi 23 décembre à 18h00 et clos le dimanche 24 janvier à minuit.

Les nominés par catégorie aux Awards de l’info™ 2015

>>> Le citoyen Gabonais de l’année 2015 :

Dans cette catégorie sont nommés les citoyens ayant par leurs actions marqué l’année. Parmi eux, l’étudiant Bruno Mboulou Beka décédé prématurément le 20 décembre 2014 lors d’une manifestation de l’opposition gabonaise ; l’intrépide avocat, président des jeunes de l’UPG Anges Kevin Nzigou, qui a notamment commis un manifeste sur les libertés publiques.

Mais aussi l’opiniâtre Vivien Péa, président de l’UJPDG qui a également donné un nouveau souffle aux jeunes du parti au pouvoir en impliquant la jeunesse au premier plan ; le célèbre youtubeur Anges Landry Mbeng (Lanlaire) qui a défrayé la chronique par ses vidéos et déclarations fracassantes dénonçant les travers de tous les milieux politiques. Et surtout sur la vie de la famille présidentielle qu’il affirme avoir côtoyé et avec qui, il aurait collaboré jadis.

Et, enfin Dana Manga Mackanga, plus connue par son pseudonyme d’activiste web 2.0 devenu culte, Tata Huguette, une autre célèbre youtubeuse qui aura marqué l’année 2015 sur les réseaux sociaux par son action citoyenne de conscientisation. Elle se réclame d’ailleurs volontiers, être la "voix de la masse silencieuse".

Une brochette de jeunes gabonais aussi divers qu’attachants, qui auront tenté d’éveiller les consciences, chacun à leur façon, de la société gabonaise.

>>> Le politicien Gabonais de l’année 2015 :

Dans cette catégorie, cinq politiciens de divers bords s’affronteront pour qu’il n’en reste plus qu’un ! Dans celle-ci se jouera l’un des duels majeurs déjà annoncé pour la prochaine présidentielle gabonaise de 2016 : Jean Ping vs Ali Bongo Ondimba. D’un côté l’ancien président de la Commission de l’Union Africaine, ancien diplomate fidèle d’Omar Bongo. De l’autre l’actuel locataire du palais présidentiel du Bord de mer. Héritier du pouvoir politique PDG, héraut de l’émergence à la gabonaise.

Outre ces deux protagonistes, figurent le très marqué ministre de la Communication Alain Claude Bilie By Nzé et le frondeur du parti au pouvoir Alexandre Barro Chambrier. Ce dernier aura réussi à faire rentrer dans le langage commun, son néologisme devenu aussitôt populaire "profito-situationniste" pour qualifier les pourfendeurs des idéaux prônés par le Distingué Grand Camarade. Ces deux nommés ont été d’ailleurs, aux premières lignes de deux courants antinomiques au sein du Parti démocratique gabonais (PDG) qui ont garanti de beaux moments de démocratie interne à ce parti qui dirige le Gabon depuis 1967.

Le dernier nommé de cette catégorie est l’opposant Jean de Dieu Moukagni Iwangou, président de l’aile loyaliste de l’Union du peuple gabonais (UPG), qui aura réussi à porter de nombreux espoirs de renouveau de la classe politique gabonaise. Il aura été l’un des présidents les plus charismatiques du Front de l’opposition gabonaise dans la dénonciation des maux qui freinent l’advenue de l’alternance politique au Gabon.

>>> La femme Gabonaise de l’année 2015 :

Cette première édition fait la part belle à la femme gabonaise dont une décennie lui a été dédiée cette année par les autorités gabonaises. Parmi les nominées, on retrouve : l’unique femme député de l’opposition gabonaise Albertine Maganga Moussavou.

Mais aussi, l’intransigeante procureure Sidonie Flore Ouwé, qui aura été de tous les fronts judiciaires pour tenter de faire dire le Droit dans les charges qui ont été les siennes au tribunal de première instance de Libreville et récemment dans l’éphémère tribunal spécial contre la criminalité financière.

Une autre nommée est l’activiste politique Annie Léa Meye qui a su maintenir en haleine les réseaux sociaux par son dynamisme et ne s’est jamais lassé de son combat malgré un emprisonnement injustifié.

La désormais avocate de la démocratie, Paulette Oyane Ondo n’est pas en reste de cette importante catégorie. Elle a notamment sillonné le continent avec son ONG pour plaider pour plus de démocratie et de transparence dans les Etats.

Et enfin et pas des moindres, la Première dame du Gabon, Sylvia Bongo Ondimba qui a rayonné dans son engagement à seconder les actions de son époux auprès des femmes et les plus vulnérables d’entre-nous.

>>> Le sportif Gabonais de l’année 2015 :

Durant l’année 2015, le sport gabonais a lui aussi occupé une place prépondérante dans l’actualité grâce à des sportifs à grands mérites. Cette catégorie se jouera donc entre l’un des meilleurs buteurs d’Europe Pierre-Emerick Aubameyang.

Mais aussi, l’unique médaillé olympique gabonais, le taekwondoïste Anthony Obame, ancien champion africain en titre des +87kg. Il a obtenu au ranking le mois dernier, son ticket pour les jeux olympiques de Rio (Brésil) d’août 2016 à l’issue du World Grand Prix de taekwondo au Mexique.

En lice également pour ce prix, le redoutable champion gabonais de boxe, Taylor Mabika. Il a été sacré en janvier 2015, champion du monde de boxe des lourds-légers.

Cette catégorie n’aura pas été juste sans la présence de la championne de basket-ball Géraldine Robert Yema qui a été sacrée à Yaoundé (Cameroun), parmi le cinq majeur de l’AfroBasket Women 2015 en étant la meilleure marqueuse et rebondeuse de cette compétition continentale. Elle a remporté avec son club de Villeneuve-d’Ascq (Nord-France) l’Eurocoupe de la discipline.

Enfin, le talentueux footballeur Didier Ibrahim Ndong, espoir du football gabonais qui évolue en Ligue 1 française sous les couleurs de Lorient. De par ses prestations et sa dextérité, il s’est imposé parmi les titulaires du club Lorientais.

>>> L’artiste Gabonais de l’année 2015 :

La scène musicale gabonaise aura été particulièrement occupée par les artistes d’une nouvelle génération. Ainsi, on retrouve dans cette catégorie le jeune chanteur à succès J-Rio, qui aura réussi à faire de cette année la sienne aux travers de hits devenus rapidement des hymnes à la jeunesse gabonaise.

L’autre face de ce renouvellement est assurément représentée par le jeune rappeur NG Bling, qui aura lui aussi tenu la dragée haute avec des hits et des collaborations musicales qui ont fait mouche. Ses musiques urbaines occupes les hits parades des stations radios de Libreville.

A ces deux grands talents s’adjoint inexorablement celui du rappeur engagé Keurtyce Essamkwass, qui aura réussi à réconcilier le rap avec ses origines : celles qui consistent à faire de la bonne musique tout en délivrant des messages vrais et hautement consciencieux pour la jeunesse.

A cette liste très rap, il faudrait ajouter inexorablement les voix de la chanteuse Arielle T et le retour en scène de l’ancien sociétaire du groupe Mbala, Alexis Abessolo qui a gratifié les mélomanes d’un nouvel opus très remarqué.

>>> Le Gabonais de la diaspora de l’année

Cette catégorie récompense les Gabonais qui bien qu’à l’étranger, ne ménagent aucun effort pour s’impliquer dans la vie locale gabonaise. Les nommés pour ce prix sont l’écrivaine, directrice de la Doxa Edition Nadia Origo et manager d’un groupe de communication, elle a institué depuis 4 ans un salon du livre gabonais à Paris. Et faire découvrir les littératures gabonaises et africaines en parcourant les salons européens du livre.

Mais aussi, l’ancienne mannequin Gloria Mika toujours très engagée dans le milieu de la société civile au sein de la diaspora gabonaise de France, notamment avec ’’Les Anges Gardiens’’ et ’’Réagir. Puis, l’harangueur de foule, le très dynamique Célestin Ella Ollomo qui n’a pas hésité à braver le froid hivernal parisien pour faire entendre les revendications citoyennes et politiques des Gabonais en France. Notamment la lutte contre les crimes rituels et pour plus de démocratie au Gabon.

Il y a également, une des figures médiatiques du journalisme africain, Joëlle Ndong, fierté de la jeunesse gabonaise. Après un brillant passage sur les ondes d’Africa N°1, elle s’est imposée depuis quelques années maintenant dans le service sportif de TV5Monde. En couvrant les grandes boucles cyclistes d’Afrique. Son engagement pour la cause sociale, humanitaire notamment aux côtés des enfants est loin d’être une chimère.

Enfin, l’autre grande voix de cette catégorie est l’activiste Landry Ami Washington dont le franc-parler aura réussi à donner la mort à la langue de bois que certains politiciens pratiquent eux à merveille. Il a fait une forte sensation sur les réseaux sociaux avec ses vidéos très regardés. En instant un réveil des consciences de la jeunesse gabonaise.

Rendez-vous est donc pris sur le mini-site événementiel http://awards.info241.com construit et réalisé pour l’occasion par l’agence gabonaise BC Graphics. La rédaction d’Info241 remercie particulièrement la start-up gabonaise Continental Com Corporate qui a travaillé dans la conception et le montage de cet événement avec nous dans cette aventure de fin d’année. Mais aussi les équipes de Binto Media et les rédactions de GabonHits et Sport241.

A vous de voter jusqu’au 24 janvier pour désigner les meilleurs gabonais de l’année !

.


Laissez un commentaire
© 2013-2017 Binto Media Group |  Mentions légales |  Conditions générales |  Rejoindre la rédaction |  Flux RSS |  Publicité |  Binto Media Group |  Placer votre pub sur le site
Passer à la version mobile