13:46
URGENT >>>

Les Panthères du Gabon s’imposent dans la douleur à Djouba face au Soudan du Sud


Législatives 2018

Législatives au Gabon : les dates du scrutin révélées avant le 17 août !


Politique
  • Législatives au Gabon : les dates du scrutin révélées avant le 17 août ! © 2018 D.R./Info241
Publié le 6 août 2018 à 11h23min

Le Centre gabonais des élections (CGE) pourrait cesser de faire durer le suspens sur ces élections prévues de longue date depuis décembre 2016. Après la mise en place de cette nouvelle mouture de la CENAP, le 2 mai dernier, la date des législatives n’est toujours pas officielle. Une attente que Moïse Bibalou, le président du CGE, devrait combler dans les tout prochains jours par une annonce officielle.

Alors que les aspirants députés multiplient les causeries en vue de prendre de l’avance sur leurs adversaires, la date du scrutin à deux tours n’est toujours pas connue de la classe politique. Ce, malgré la mise en place effective du CGE qui est intervenue après la dissolution forcée de la 12e législature qui perdurait en fonction malgré l’expiration de son mandat en décembre 2016.

Selon plusieurs sources, Moïse Bibalou devrait enfin rompre le silence avant la fête nationale du Gabon prévue le 17 août prochain. Cette série d’annonces devrait être précédée par la mise en place des commissions électorales donc de la liste de leur président. C’est en principe lors de cette sortie publique du CGE que l’on connaîtra aussi les dates du scrutin.

Moïse Bibalou, président du CGE

Un scrutin qui pourrait être couplé aux élections locales. Ce qui serait une première depuis la restauration en 1990 du multipartisme dans notre pays. Depuis cette année là, ces deux élections ont toujours été organisées de manière distincte. La faute donc à la crise d’austérité que se s’est imposée les autorités gabonaises dont la situation économique n’est guère reluisante.

Rappelons que depuis le 30 avril, le Gabon n’a plus de parlement bicaméral comme le prévoit la Constitution. La Cour constitutionnelle ayant dissout l’Assemblée nationale et confié certaines de ses prérogatives au Sénat. Une situation inédite qui ne semble pas émouvoir le CGE qui bien qu’indépendant, travaille fusionnellement avec le ministère de l’Intérieur pour ne rien laisser filtrer de la date probable du scrutin.


Laissez un commentaire
© 2013-2018 Binto Media Group |  Mentions légales |  Conditions générales |  Rejoindre la rédaction |  Flux RSS |  Publicité |  Binto Media Group |  Placer votre pub sur le site
Passer à la version mobile