18:15

Voie publique

L’AJEV se substitue aux pouvoirs publics et érige des panneaux à sa gloire à Libreville


Analyse
  • Quelques panneaux érigés à Libreville © 2019 D.R./Info241
Publié le 6 mai 2019 à 07h07min

L’Association des jeunes émergents volontaires (AJEV) du directeur de cabinet d’Ali Bongo continue de marquer son territoire. La structure dite apolitique du franco-gabonais Brice Laurent Laccruche Alihanga Fargeon s’est chargée d’ériger ces derniers jours des panneaux de signalisation non loin d’établissements scolaires de la capitale gabonaise à grand flux routier. De bonnes actions pavées de publicité insidieuse pour la structure qui revendique pourtant d’avoir déjà plus de 325 000 membres à travers le pays, selon son secrétaire général Justin Ndoudangoye.

L’absence d’une réelle politique de sécurité routière justifie-t-elle que les pouvoirs publics en place se fassent supplanter par des œuvres d’éclat d’une association de surcroît de la galaxie présidentielle ? La question nourrit davantage les curiosités face à un phénomène nouveau que connait nos voiries urbaines à certaines de ses artères principales où se situerait au moins un établissement scolaire.

La plateforme associative dirigée par l’omnipotent et accaparent directeur de cabinet présidentiel Brice Laccruche Alihanga vole au secours des pouvoirs publics visiblement surmenés. L’assaut lancé à nos routes trop muettes consiste depuis peu, à ériger des panneaux routiers signalant aux automobilistes l’éventuelle présence d’enfants à proximité d’une école. Ledit ouvrage en plus de rappeler le nom du quartier, porte aussi l’identité de son gracieux donateur.

Les panneaux de signalisation publicitaire de l’AJEV ici au lycée Léon Mba

Si l’initiative en elle-même peut être louable à bien d’égards, d’aucuns se demandent, hors de toute interprétation politique pourquoi faire mention du donateur ? A quelles fins répondent les écriteaux ostensibles observés sur les places des établissements du lycée d’Etat de l’Estuaire, de Bambino Village … où les ouvrages érigés portent tous la mention « AJEV » ?

Le souci de se distinguer de l’action publique se heurte à de curieux non-dits. Et si la propriété associative de Brice Fargeon visent des objectifs caritatifs, ne gagnerait-elle pas à le préciser tout simplement ?


Laissez un commentaire
© 2013-2019 Binto Media Group |  Mentions légales |  Conditions générales |  Rejoindre la rédaction |  Flux RSS |  Publicité |  Binto Media Group |  Placer votre pub sur le site
Passer à la version mobile