10:17

Remaniement

Entrée au gouvernement de Mboumbou Miyakou fils : la moisson de la fidélité récompensée


Analyse
  • Edgard Anicet Mboumbou Miyakou, le nouveau ministre délégué auprès du ministre du Budget, chargé du budget et du financement des pensions © 2017 D.R./Info241
Publié le 11 janvier 2017 à 14h47min

Lundi soir, les gabonais ont appris l’entrée au gouvernement du fils de l’un des grands acteurs de l’hégémonie du Parti démocratique gabonais (PDG, au pouvoir depuis 1968) : Edgard Anicet Mboumbou Miyakou. Ce fils du célèbre Antoine de Padoue Mboumbou Miyakou, recolte ainsi la moisson d’une fidélité familiale au régime au pouvoir qui se perpétue de père en fils auprès de la famille du président-fondateur du parti.

Lire aussi >>> Le Gabon remanie à nouveau de son gouvernement en l’espace de deux semaines

Le remaniement gouvernemental intervenu le 9 janvier au soir par décret présidentiel, a vu l’entrée au gouvernement du fils de l’un des barons du régime PDG. Edgard Anicet Mboumbou Miyakou, actuel député de Ndindi depuis déjà deux législatures et fils de l’un des hiérarques du parti au pouvoir, paie par cette nomination le prix de la fidélité des Mboumbou Miyakou au règne de la famille Bongo. La famille Mboumbou Miyakou signe là son grand retour au gouvernement après en avoir été éloigné depuis le 27 janvier 2002 par l’éviction de Mboumbou Miyakou père aux fonctions hautement stratégiques de ministre de l’Intérieur, de la Sécurité publique et de la Décentralisation.

Le nouveau ministre délégué auprès du ministre du Budget, chargé du budget et du financement des pensions, Edgar Anicet Mboumbou Miyakou, n’est pas pour autant un novice en politique. Après une carrière administrative bien remplie, il est depuis 2006 député de l’unique siège du département de la Haute-Banio (Nyanga). Là aussi, après que son père se soit résolu à prendre une retraite politique qui ne dit pas son nom puisque le nommé Antoine de Padoue Mboumbou Miyakou assure toujours le poste de conseiller politique d’Ali Bongo.

Mboumbou Miyakou fils (écharpe) et Ali Bongo en juin 2012

Edgar Anicet Mboumbou Miyakou (53 ans), inspecteur central des postes et télécommunications de formation, marche ainsi sur les traces de son père qui a lui signé aux lendemains du retour au multipartisme en 1990, au moins 3 des victoires successives d’Omar Bongo en sa qualité de ministre de l’Intérieur des gouvernements de l’époque. Antoine de Padoue Mboumbou Miyakou aura servi avec loyauté et une fidélité sans égale Omar Bongo avant que ce dernier ne décède au pouvoir et que son fils Ali Bongo, reprenne le parti et le pouvoir lancés orphelins.

Le nouvel entrant au Budget a pour lui, le bon score de près de 100% d’Ali Bongo dans sa localité lors de la dernière présidentielle gabonaise controversée du 27 août dernier. Une fidélité familiale et politique qui porte visiblement ses fruits peu à peu grâce à cette entrée, certes en tant que délégué, mais à l’un des ministères les plus importants du gouvernement.


Laissez un commentaire
© 2013-2017 Binto Media Group |  Mentions légales |  Conditions générales |  Rejoindre la rédaction |  Flux RSS |  Publicité |  Binto Media Group |  Placer votre pub sur le site
Passer à la version mobile