18:48

Législatives 2018

CGE : l’opposition gabonaise fait parvenir au ministère de l’Intérieur ses représentants


Politique
  • Les leaders des partis de l’opposition remettant leur liste à la secrétaire générale du ministère de l’Intérieur © 2018 D.R./Info241
Publié le 27 mars 2018 à 12h17min

En vue de mettre enfin en place le Centre gabonais des élections censé remplacer la très controversée CENAP (Commission nationale électorale permanente), 41 partis de l’opposition ont remis hier la liste de leurs représentants devant y siéger. La liste composée de 9 personnalités, s’est constituée vendredi dernier à l’issue d’un vote à bulletin secret sans les partis de l’opposition dite modérée, proche désormais de la majorité présidentielle. Majorité qui ne s’est toujours pas acquittée de la même démarche.

On s’achemine peu à peu vers la mise en place du CGE sensé organiser désormais les élections politiques dans le pays après la présidentielle controversée d’août 2016. Les partis de l’opposition proche de l’opposant Jean Ping ont remis hier aux services du ministère de l’intérieur sa liste de 9 représentants.

Ceux-ci avaient été désigné à la suite d’un vote à bulletin secret qui s’est déroulé le 23 mars. La liste consensuelle de ces 41 partis devant représenter l’opposition a été remise lundi à Judith Koumba Pemba, la secrétaire générale du ministère de l’Intérieur. C’est en présence de plusieurs leaders de ces 41 partis, que la cérémonie s’est déroulé.

avaient Réagissant à la lettre du ministre de l’Intérieur appelant les partis politiques légalement reconnus à fournir les noms de leurs représentants au sein des instances du Centre gabonais des élections (CGE), 41 partis politiques de l’Opposition ont transmis, ce lundi à Angondjé, la liste consensuelle de leurs représentants.
La secrétaire générale du ministère de l’Intérieur, Mme Judith Koumba Pemba Mombo a réceptionné le document des mains de David Mbadinga, président de l’Union des patriotes gabonais loyalistes (UPGL) et président de la conférence des présidents des partis de l’Opposition.

Un devoir, selon David Mbadinga président de l’Union des patriotes gabonais loyalistes (UPGL) et président de la conférence des présidents des partis de l’Opposition, qui correspond à leur désir de prendre part à des « élections organisées dans des conditions de transparence garanties ».

Ainsi pour la commission ad-hoc, les 4 représentants de l’opposition seront Jean Pierre Ndong Abessolo, David Mbadinga, Michel Menga M’Essonne et Joachim Mbatchi Pambou. C’est cette commission est toute importante car c’est elle qui aura la lourde responsabilité de prendre en charge la réception et de l’examen des dossiers de candidatures au poste de président du CGE. Pour le collège spécial chargé d’élire le président du CGE, les leaders de l’opposition gabonaise ont choisi comme représentants Mbadinga Maganga, Pépin Mongokodji, Philippe Nzengue Mayila, Simon Adolphe Evouna et Nzanga Mapangou Moukagni.

Alors que la majorité ne s’est pas acquittée de cette exigence, on craint fort, toutefois, que dans l’Opposition cette démarche concertée ne préfigure le déclenchement d’une tension, sachant que quelques partis ayant pris part au dialogue politique initié par Ali Bongo, notamment le Parti social démocrate (PSD) de Maganga Moussavou (Vice-président de la République), Démocratie nouvelle de René Ndemezo’Obiang (président du Conseil économique et social) et le Parti pour le développement et la solidarité sociale de Séraphin Ndaot (président du Conseil national de la démocratie) n’ont pas été associés.


Laissez un commentaire
© 2013-2018 Binto Media Group |  Mentions légales |  Conditions générales |  Rejoindre la rédaction |  Flux RSS |  Publicité |  Binto Media Group |  Placer votre pub sur le site
Passer à la version mobile