15:35

Crise post-électorale

Anaclet Bissiélo : « La communauté internationale est engagée dans notre combat pour la libération du Gabon »


Analyse
  • Le sociologue gabonais Anaclet Bissiélo © 2017 D.R./Info241
Publié le 15 septembre 2017 à 12h10min

La crise post-électorale et la répression qu’exerce le régime d’Ali Bongo sur l’opposition et la société civile au Gabon ont été au cœur de la séance plénière qui s’est tenue jeudi dernier au Parlement européen de Strasbourg. Ce rendez-vous parlementaire s’est soldé avec l’adoption à 82 % par des députés européens d’une résolution d’urgence portant sur la répression de l’opposition au Gabon (2017/2830(RSP) avec un appel retentissant aux sanctions ciblées contre les autorités gabonaises coupables de la fraude électorale et des actes de violence qui ont découlé. Le sociologue Anaclet Bissiélo, artisan de la démocratisation du pays, depuis le vent de 1990 salue cette implication de la communauté internationale dans le combat pour la libération du Gabon.

Lire aussi >>>Le Parlement européen vote une résolution qui envisage des sanctions ciblées contre le régime d’Ali Bongo

Dans un entretien accordé à Info241, M. Anaclet Bissiélo, membre de la Coalition pour la Nouvelle République, présidée par Jean Ping qui se présente toujours comme le Président élu du Gabon, a analysé l’acte diplomatique européen. Selon le sociologue gabonais, diplômé en diplomatie : « Il ne faut pas désespérer de la défense des idéaux et des engagements, d’autant plus justes qu’ils sont universels. Jamais les paroles venues de l’extérieur n’auront autant trouvé le ton juste et "gabonais" que celles de mesdames et messieurs les parlementaires européens, ce 14 septembre au moment d’adopter une nouvelle Résolution contre la répression au Gabon. On a entendu, à cette occasion, un propos aussi dense que le contenu et les dispositions de la Résolution adoptée à une majorité rare, dans les hémicycles européens ».

L’Europe qui a parlé à l’unisson aujourd’hui, a martelé M. Bissiélo « démontre à tous les sceptiques de la démocratie que la communauté internationale est résolument engagée dans notre combat pour la libération Gabon. Pour la libération du Gabon, est celle qu’Albert Camus identifiait à la philosophie de la révolte : « Je me révolte quand j’estime que l’homme en tant que tel, dont je suis un exemple, est attaqué » disait-t-il. Le philosophe franco-algérien Camus, était mieux encore un « pionnier de la démocratie mondiale » à laquelle le Gabon est un légitime candidat. Chaque lecteur appréciera la portée plus qu’historique de quelques morceaux choisis des déclarations des parlementaires européens lors de leur séance plénière statuant sur le cas du Gabon ».

Florilège des déclarations des parlementaires européens à la séance plénière du 14 septembre 2017

Mme Federica Mogherini, Vice Présidente/Haute Représentante Affaires Etrangères et Sécurité  : « La situation est bloquée... aucune perspective de solution politique n’est en vue... pour lever la crise... la liberté d’expression et la liberté d’assemblée sont des choses garanties pour tout un chacun. Et personne ne devrait être soumis à des arrestations injustifiées, illégales et à des restrictions diverses... La vérité doit être rétablie et les responsables de toutes les violations doivent être poursuivis en justice ».

M. Yannick Jadot Groupe des Verts/Alliance libre européenne France « ...2009 et 2016, deux élections truquées, deux élections volées par Ali Bongo. Et toujours les morts, une centaine de victimes. L’opposition réprimée, persécutée, la société civile et les médias réprimés. Cette violence, cette démocratie bafouée est une corruption politique qui mine, qui gangrène le vivre ensemble et qui gangrène la cohésion de la société. »

M. Jo Leinen, Groupe de l’Alliance Progressiste des Socialistes et Démocrates au Parlement européen Allemagne «  Le Gabon doit montrer l’exemple, la crédibilité de l’Accord de Cotonou est en jeu, tout comme notre crédibilité. Ali Bongo n’est pas un président légitime. Nous savons particulièrement qu’il a manipulé les résultats ; qu’il a perdu...les gabonais sont en train de nous appeler à l’aide... il faut penser notamment à tous ces jeunes qu’il faut aider dans ce pays ».

Mme Cécile Kashetu Kyenge Groupe de l’Alliance Progressiste des Socialistes et Démocrates au Parlement européen Italie « Le Gabon n’a plus retrouvé la paix depuis août 2016... Le Parlement demande des sanctions ciblées à l’encontre des responsables de la fraude électorale et des actes de violence qui en ont découlé... nous attendons et soutenons avec force l’ouverture d’une enquête internationale indépendante, pour rendre justice aux victimes du régime en place »

Mme Marie - Christine Vergiat Groupe confédéral de la Gauche unitaire européenne/Gauche verte nordique France «  Les élections présidentiel se sont effectivement déroulées en août 2016... C’est donc un triste anniversaire que nous célébrons ici. Violences, arrestations de militants... le silence, voire le soutien implicite de la communauté internationale et en particulier de la France, semblent donner des ailes à Ali Bongo... »

Mme Notis Marias Groupe des Conservateurs et Réformistes européens Grèce « La présidence au Gabon est toujours dans les mêmes mains...les Droits de l’Homme et les libertés sont restreints. On procède à de nombreuses arrestations, notamment d’activistes des Droits de l’Homme ».

M. Joachim Zeller Groupe du Parti populaire européen (Démocrates-Chrétiens) Allemagne « Il y a un an, le peuple gabonais s’est fait voler son élection... Ali Bongo a confisqué les résultats de cette élection... Nous ne devons pas abandonner les gabonais à leur sort ».

M. Jean-Paul Denanot Groupe de l’Alliance Progressiste des Socialistes et Démocrates au Parlement européen France  : « Il est nécessaire que l’Europe, partout dans le monde, affirme sa volonté de promouvoir et la démocratie et les Droits de l’Homme ».


Laissez un commentaire
© 2013-2017 Binto Media Group |  Mentions légales |  Conditions générales |  Rejoindre la rédaction |  Flux RSS |  Publicité |  Binto Media Group |  Placer votre pub sur le site
Passer à la version mobile