10:27

Conseil des ministres

Ali Bongo prend 4 mesures « additionnelles » pour réduire les dépenses surfaites de l’Etat gabonais


Economie
  • Ali Bongo prend 4 mesures « additionnelles » pour réduire les dépenses surfaites de l’Etat gabonais © 2018 D.R./Info241
Publié le 30 juin 2018 à 10h38min

Après le conseil des ministres du 21 juin qui a donné le las de la série de mesures drastiques d’économie, celui d’un hier a à nouveau enfoncer le clou. Montrant l’exemple, Ali Bongo a fait le choix de se séparer de 40% du personnel de la Présidence gabonaise. Du personnel qui pesait inutilement dans la masse salariale du Gabon. Outre le dégraissage de la Présidence, trois autres mesures ont été également annoncé hier touchant au confort des agents et autres personnalités bénéficiant des nombreuses largesses de l’argent du contribuable. Des mesures d’économies qui laissent transparaître les énormes dépenses qui plombent depuis des années l’équilibre des finances publiques.

Et de deux ! Le conseil des ministres tenu ce vendredi à Libreville, a une nouvelle fois été le moment pour l’exécutif gabonais d’annoncer de nouvelles mesures visant à optimiser la masse salariale de l’Etat et à lutter contre les nombreuses dépenses surfaites. Selon le communiqué final des travaux de ce conseil, parvenu à la rédaction d’Info241, la présidence gabonaise va ainsi se débarrasser de 40% de son personnel, jugé donc en trop dans ses effectifs.

40% du personnel surfait de la Présidence limogé

Sont concernés par cette éviction massive, « les Conseillers Politiques, Conseillers Spéciaux chargés de Missions du Président de la République, Conseillers Spéciaux du Président de la République, Conseillers du Président de la République, Attachés de Cabinet à la Présidence de la République, Secrétaires de Cabinet, Chargés de Missions du Président de la République », précise le communiqué.

Le personnel remercié sera remis à la disposition de « leurs administrations d’origine ou de la Direction Générale des Ressources Humaines ». Ali Bongo en a ainsi profité pour remanier en fond le personnel de la Présidence de la République. Outre le personnel de la Présidence, les agences créées par Ali Bongo depuis sa prise de pouvoir en 2009 vont subir la même cure d’amaigrissement. Ainsi, le Conseil a décidé de « la réduction de près de moitié des établissements publics personnalisés et d’agences publiques ».

Voyages et véhicules luxueux en ligne de mire

Ces mesures additionnelles toucheront aussi les voyages des agents et hautes personnalités publiques. Ainsi, les membres du gouvernement et assimilés exemptés, il sera désormais interdit « de voyager en classe affaires pour les déplacements en avion » financés par l’Etat. Les bénéficiaires de ces largesses de l’Etat devront désormais voyager « en classe économique ».

La 4e et dernière mesure annoncée hier va encore plus loin dans le confort des hauts cadres et administratifs de l’Etat. Désormais il est fait « l’interdiction d’acquérir des véhicules de plus de 30 millions de francs CFA dans toute l’administration et autres services publics ». Fini donc les gros bolides et autres 4x4 qui ont toujours fait les choux gras des agents de l’Etat. Et vive la diète !

Des mesures qui montrent les nombreux errements économiques qui font depuis des années le malheur de la bonne santé de nos finances publiques. Des dépenses grandiloquentes et du personnel nommé en surcharge dans les administrations publiques non pas à des fins de performance mais qu’à ceux politiques et de partage du gâteau.


Laissez un commentaire
© 2013-2018 Binto Media Group |  Mentions légales |  Conditions générales |  Rejoindre la rédaction |  Flux RSS |  Publicité |  Binto Media Group |  Placer votre pub sur le site
Passer à la version mobile