CORONAVIRUS

Situation au Gabon
par Info241

En savoir +

Situation épidémiologique

Nouveaux cas Covid-19 rencensés 32 -45
Nombre de décès depuis mars 2020 158 +1

Situation vaccinale

Première dose 29 400
Seconde dose 12 337

% de la population

0,014%
0,005%

Situation globale

442 -68 12 337 24 864 +32
Cas actifs Covid-19 Personnes vaccinnées Nombre total de cas
Covid-19 Covid-19
L'info en bref...

Nigeria : Une quarantaine de jeunes enlevés par des hommes armés dans une école

Nigeria : Une quarantaine de jeunes enlevés par des hommes armés dans une école
Nigeria : Une quarantaine de jeunes enlevés par des hommes armés dans une école © 2021 D.R./Info241

Moov Africa

Des hommes armés ont envahi jeudi vers 23h30 locales (même heure au Gabon) un établissement scolaire à Afaka, en périphérie de Mando, ville située dans l’État de Kaduna du Nigéria. Au moment de l’attaque, environ 200 personnes, des élèves – âgés de 17 ans et plus – et leurs professeurs, ont été enlevées, selon les autorités locales.

Alertées, des troupes de l’armée nigériane à proximité sont intervenues et se sont confrontées aux bandits, selon un communiqué du ministère des Affaires internes de l’État de Kaduna. « Les soldats ont réussi à secourir 180 personnes, 42 étudiantes, 8 membres du personnel et 130 étudiants de sexe masculin », indique le communiqué.

« Le nombre de personnes toujours portées disparues s’élève à 39, dont 23 femmes et 16 hommes  », a indiqué Samuel Aruwan, le ministre de l’Intérieur, dans un communiqué publié vendredi dans la soirée. C’est la quatrième attaque d’école en moins de trois mois dans le nord-ouest et le centre du Nigeria, où des groupes criminels, appelés « bandits » par les autorités, attaquent des villages, volent du bétail et pratiquent des enlèvements contre rançon depuis une dizaine d’années.

Info241 sur Whatsapp

Newsletter de Info241.com

Inscrivez-vous maintenant pour recevoir notre newsletter quotidienne


Info241.com s'engage à ne pas vous envoyer de messages non sollicités. Si vous changez d'avis, vous pourrez vous désabonner de cette newsletter à tout moment.

Commenter cette brève