CORONAVIRUS

Situation au Gabon
par Info241

En savoir +

Situation épidémiologique

Nouveaux cas Covid-19 rencensés 32-45
Nombre de décès depuis mars 2020 158+1

Situation vaccinale

Première dose 29 400
Seconde dose 12 337

% de la population

0,014%
0,005%

Situation globale

442 -68 12 337 24 864 +32
Cas actifs Covid-19 Personnes vaccinnées Nombre total de cas
Covid-19 Covid-19
L'info en bref...

Liban : deux explosions au centre de Beyrouth font plus de 78 morts et 3 700 blessés

Liban : deux explosions au centre de Beyrouth font plus de 78 morts et 3 700 blessés
Liban : deux explosions au centre de Beyrouth font plus de 78 morts et 3 700 blessés © 2020 D.R./Info241

Moov Africa

Deux énormes explosions ont secoué mardi le centre de Beyrouth (Liban) vers 18h10 heure locale (17h10 heure du Gabon), ébranlant les bâtiments de trois quartiers de la capitale et de lourds dégâts. Les explosions ont fait plus de 50 morts et environ 2 500 blessés, a déclaré le ministre libanais de la Santé, Hamad Hassan, à la télévision locale. Le bilan actualisé serait aujourd’hui de 78 morts et environ 3 700 blessés.

Une vue de l’ampleur des dégâts

Selon les informations disponibles actuellement, du nitrate d’ammonium stocké dans un entrepôt du port de Beyrouth pourrait être à l’origine des explosions. « Les autorités douanières doivent être interrogées sur les raisons du stockage de ces produits chimiques au port de Beyrouth », a déclaré le ministre de l’Intérieur Mohammad Fahmi.

Le Premier ministre libanais Hassan Diab a déclaré que le Liban était un pays meurtri tout en exhortant la communauté internationale à aider le Liban à surmonter les répercussions de ces explosions désastreuses. Parallèlement, M. Diab a déclaré mercredi jour de deuil national pour les victimes des explosions.

Info241 sur Whatsapp

Newsletter de Info241.com

Inscrivez-vous maintenant pour recevoir notre newsletter quotidienne


Info241.com s'engage à ne pas vous envoyer de messages non sollicités. Si vous changez d'avis, vous pourrez vous désabonner de cette newsletter à tout moment.

Commenter cette brève