CORONAVIRUS

Situation au Gabon
par Info241

En savoir +

Situation épidémiologique

Nouveaux cas Covid-19 rencensés 15 /48h
Nombre de décès depuis mars 2020 162 +0

Situation vaccinale

Première dose 50 227
Seconde dose 32 261

% de la population

2,42%
1,55%

Situation globale

125 +6 32 261 25 260 +15
Cas actifs Covid-19 Personnes vaccinnées Nombre total de cas
Covid-19 Covid-19
Contrefaçon

Deux malfrats contrefaisaient à l’UOB les tests PCR et les laissez-passer Covid-19

Deux malfrats contrefaisaient à l’UOB les tests PCR et les laissez-passer Covid-19
Deux malfrats contrefaisaient à l’UOB les tests PCR et les laissez-passer Covid-19 © 2021 D.R./Info241

Joli coup de filet pour les autorités gabonaises dans leur lutte contre les faux tests Covid-19 et les laissez-passer de circulation vers l’intérieur du pays. La brigade de gendarmerie de Ntoum (Estuaire) a en effet mis la main hier sur deux hommes qui opéraient en toute quiétude au sein de l’Université Omar Bongo (UOB) de Libreville. Selon la police, ils seraient à la tête d’un vaste réseau de contrefaçon de tests PCR négatifs et de laissez-passer de circulation.

Moov Africa

Jean Pierre Kamboulou (informaticien congolais) et Emile Davy Ella (étudiant gabonais) sont depuis hier entre les mains de la justice. Les deux hommes ont été arrêtés samedi sur le campus de l’UOB où ils opéraient depuis un cyber. Ils délivraient à leurs clients contre des sommes allant de 3 000 à 20 000 FCFA les deux précieux documents, rendus obligatoires par les autorités gabonaises pour circuler notamment à l’intérieur du pays en raison de la pandémie de coronavirus.

Un des faux résultats de test PCR des deux malfrats

Selon un communiqué du ministère de la Santé, le trafic des deux cerveaux présumés duraient depuis plusieurs semaines. Ils délivraient des tests PCR négatifs contrefaits du célèbre laboratoire éphémère dédié à la pandémie Pr Gahouma, situé dans l’enceinte du Palais des Sports de Libreville. Quant aux laissez-passer, ceux-ci bénéficiaient des signatures scannées des ministres de la Défense et de l’Intérieur.

Jean Pierre Kamboulou et Emile Davy Ella ont en effet été arrêtés et conduits pour interrogatoire. Ils devraient être déférés dans les prochains jours au centre pénitencier de Libreville où ils attendront l’ouverture de leur procès pour répondre de leurs actes et de leur entreprise illicite.

Moov Africa

Newsletter de Info241.com

Inscrivez-vous maintenant pour recevoir notre newsletter quotidienne


Info241.com s'engage à ne pas vous envoyer de messages non sollicités. Si vous changez d'avis, vous pourrez vous désabonner de cette newsletter à tout moment.

Commenter l'article