Vœu politique

De retour de prison, Aba’a Minko veut qu’Ali Bongo et Jean Ping se réconcilient pour le 17-Août !

De retour de prison, Aba’a Minko veut qu’Ali Bongo et Jean Ping se réconcilient pour le 17-Août !
De retour de prison, Aba’a Minko veut qu’Ali Bongo et Jean Ping se réconcilient pour le 17-Août ! © 2022 D.R./Info241

A moins d’une semaine de la fête nationale du Gabon, c’est le timing parfait qu’a choisi le très controversé Roland Desiré Aba’a Minko pour appeler à la paix et à la réconciliation des gabonais. Une réconciliation qui passe par le calumet de la paix que devront fumer autour d’une table les deux ennemis de la présidentielle d’août 2016 : Jean Ping et Ali Bongo. Un vœu qui a peu de chance d’aboutir devant les crispations des deux camps politiques vivant dans le déni permanent d’un pays morcelé en deux.

Info241 sur Whatsapp

Sorti de prison en juin dernier, après y avoir passé 5 ans pour avoir été l’auteur d’un canular à la bombe de bâtiments publics piégés, l’ancien candidat à la présidentielle de 2016 Roland Desiré Aba’a Minko est désormais porteur d’un message de paix pour le Gabon. Cette fois, il formule le vœu de voir assis autour d’une même table les deux principaux leaders du pays pour pacifier un pays encore coupé en deux par les violences post-électorales de 2016 et les frustrations issues de ce scrutin.

L’intégralité de la déclaration d’Aba’a Minko

« Je fais un vœu avec vif espoir de voir dans les tous prochains jours pour l’intérêt suprême de notre pays, monsieur Ali Bongo Ondimba et monsieur Jean Ping, deux hommes politiques majeurs assis autour d’une même table pour sceller une nouvelle démarche politique afin de restaurer la paix dans les cœurs meurtris des victimes, des diverses frustrations et d’abus d’autorité », a déclaré ce mercredi l’ancien prisonnier Aba’a Minko au cours de son point de presse.

Voulant que le 17-Août soit désormais la fête de la réconciliation nationale au lieu de celle du "génie français" qui "tient en otage un quart du continent africain", Roland Desiré Aba’a Minko a fait un long plaidoyer pour la fin de « l’arrogance, l’orgueil et le mépris pour les uns et les autres ainsi que le désir prononcé pour la revanche » entre les deux camps politiques. Reste à connaitre la position d’Ali Bongo et de son rival Jean Ping sur cette éventualité qui a peu de chance de devenir réalité.

Info241 sur Whatsapp

Newsletter de Info241.com

Inscrivez-vous maintenant pour recevoir notre newsletter quotidienne


Info241.com s'engage à ne pas vous envoyer de messages non sollicités. Si vous changez d'avis, vous pourrez vous désabonner de cette newsletter à tout moment.

Commenter l'article