Sanctions militantes

Sénatoriales 2021 : le PDG va sanctionner ses militants n’ayant pas respecté ses consignes de vote !

Sénatoriales 2021 : le PDG va sanctionner ses militants n’ayant pas respecté ses consignes de vote !
Une vue de la réunion hier à Libreville, entre Éric Dodo Bounguendza et les membres du CPD © 2021 D.R./Info241

Il ne fait pas bon de voter en son âme et conscience au Parti démocratique gabonais (PDG, au pouvoir depuis 1968). Les militants se devant de voter selon la « discipline » du parti présidentiel, ceux ne l’ayant pas fait lors du double scrutin des sénatoriales sont déjà dans la ligne de mire de la Commission permanente de discipline (CPD) chargée de punir les militants « récalcitrants ». C’est ce qui ressort de la réunion préparatoire tenue vendredi au siège de Louis, entre le secrétaire général du PDG Éric Dodo Bounguendza et les membres du CPD.

News sur WhatsApp

Les instances du PDG ne badinent pas avec le libre arbitre démocratique de ses militants qualifié d’indiscipline. Les dernières sénatoriales des 30 janvier et 6 février en sont encore la parfaite illustration. Mécontent de n’avoir obtenu pourtant près de 90% des sièges de sénateurs soit 45 sur 52, le parti d’Ali Bongo prévoit déjà de punir les militants qui n’auraient pas respecté les consignes de vote édictées par la direction du parti.

Le SG du PDG particulièrement remonté contre ces cas d’indiscipline

« Au regard des cas d’indiscipline relevés lors des élections sénatoriales, le Secrétaire général a notamment instruit la Commission d’ouvrir les auditions, en vue du respect stricto sensu, des instructions contenues dans la Note d’orientation y relative, tout en insistant sur la préservation de l’image du Parti, tant en interne qu’en externe », a indiqué hier le PDG à l’issue de la réunion entre le SG du parti et le CPD.

En cause, les résultats du scrutin notamment dans les sièges du département de la Mougalaba et la commune de Guiétsou (Ngounié), celui de la Louétsi-Bibacka et la commune de Malinga (Ngounié), et celui du Ntem et la commune de Bitam (Woleu-Ntem). Dans ces 3 sièges, le parti aurait constaté que des voix chères aux candidats PDG aurait manqué à l’appel. D’où la saisine du CPD, chargée désormais d’appliquer la batterie de sanctions prévues contre ses militants peu scrupuleux de la « discipline » électorale du parti.

Les conclusions des travaux de cette commission de discipline devrait être connues dans les prochains jours ainsi que les noms de ces militants « coupables » de leur libre choix de vote et d’intelligence avec les partis ennemis. Car rappelle t-on au sein du PDG, « la discipline est l’apanage du bon militant ». Un adage qu’ont tenté d’oublier les militants de ces circonscriptions désormais dans le viseur du CPD et de la direction du parti.


Newsletter de Info241.com

Inscrivez-vous maintenant pour recevoir notre newsletter quotidienne


Info241.com s'engage à ne pas vous envoyer de messages non sollicités. Si vous changez d'avis, vous pourrez vous désabonner de cette newsletter à tout moment.

Commenter l'article