18:19

Justice

La Cour constitutionnelle gabonaise suspend l’augmentation des frais scolaires dans le Supérieur


Société
  • Des étudiants de l’Université Omar Bongo lors d’un précédent mouvement de grève © 2017 D.R./Info241
Publié le 18 septembre 2017 à 18h44min

Bonne nouvelle pour les étudiants gabonais. Une fois n’est pas coutume, la Cour constitutionnelle vient de suspendre un arrêté ministériel fixant l’augmentation de leurs frais d’écolage à l’initiative de l’Union des mutuelles estudiantines du Gabon (UMEG). Une nouvelle qui tombe à pic avec le démarrage ce lundi de la campagne d’inscription des nouveaux bacheliers dans plusieurs établissements supérieurs.

Les étudiants gabonais viennent d’obtenir une grande victoire, leur frais d’inscription et d’écolage ne seront pas revus à la hausse. C’est le sens d’une décision de la Cour constitutionnelle prise le 8 septembre 2017, suspendant ainsi l’arrêté n°0010/MESRSFC du 9 juin 2017 du ministère de l’Enseignement supérieur fixant le montant des frais d’inscription et d’écolage dans l’Enseignement supérieur.

En effet, face à la crise écoomique qui secoue actuellement le pays, les autorités gabonaises avaient décidé d’augmenter les frais d’inscription des étudiants dans les différents établissements supérieurs du pays. Une décision qui avait mis vent debout les premiers concernés par cette augmentation subite. Ces frais étaient appelés à passer de 9.000 FCFA à 50.000 FCFA pour les étudiants de licence, 75.000 FCFA en cycle master et 100.000 FCFA en cycle doctoral.

Cependant, la décision de la Cour constitutionnelle n’est que suspensive en attendant que cette juridiction se prononce véritablement sur cet arrêté querellé. Saisie le 31 août dernier par l’UMEG, la Cour avait déjà notifié sa décision le 12 septembre dernier au ministre de l’Enseignement supérieur aux fins de permettre une rentrée en douceur pour les nombreux étudiants gabonais qui percevaient cette décision de l’administration d’Ali Bongo comme une injustice.

Cliquez sur l’icone pour consulter dans le détail l’arrêté ministériel suspendu


Laissez un commentaire
© 2013-2017 Binto Media Group |  Mentions légales |  Conditions générales |  Rejoindre la rédaction |  Flux RSS |  Publicité |  Binto Media Group |  Placer votre pub sur le site
Passer à la version mobile