00:54

Éliminatoires CAN 2019

Après l’élimination des Panthères du Gabon, Daniel Cousin dit « travailler pour faire mieux »


Sports
  • Après l’élimination des Panthères du Gabon, Daniel Cousin dit « travailler pour faire mieux » © 2019 D.R./Info241
Publié le 25 mars 2019 à 10h04min

Le Gabon n’ira pas à la CAN 2019. Samedi à l’issue de la rencontre décisive, le sélectionneur national des Panthères, Daniel Cousin, n’a pas masqué sa déception : « C’est une énorme déception de ne pas nous qualifier pour la CAN 2019. Nous avons pourtant eu de nombreuses opportunités », a-t-il commenté. Avant de se projeter sur les éliminatoires de la 22ᵉ édition de la Coupe du monde de football au Qatar.

Les Panthères du Gabon ont une nouvelle fois déçu ses supporters. Pour Daniel Cousin, le Gabon n’a pas manqué d’occasion de remporter la rencontre qui s’est jouée au stade Prince Louis Rwagasore de Bujumbura. « Nous avons pourtant eu de nombreuses opportunités. Déjà pour au moins mener au score à la mi-temps, puis pour remporter cette partie. Nous avons égalisé un peu tard, à mon goût », a indiqué le coach des Panthères.

Lire aussi >>> Le Burundi douche les espoirs du Gabon de disputer la CAN 2019

Concernant les performances des stars de l’équipe comme Aubameyang et Bouanga, Cousin a préféré relativiser : « On gagne ensemble et on perd ensemble. Il y a eu des manques comme de bonnes choses partout. C’est donc difficile de pointer (un doigt accusateur sur) un joueur ou un compartiment, pour justifier une élimination qui n’est pas seulement la conséquence du résultat obtenu ici au Burundi, mais aussi celle des points que l’équipe a laissés échapper depuis le début des éliminatoires ».

Alors qu’il affirmait pourtant avant le match que l’équipe avait toutes ses chances, Daniel Cousin a pointé la mauvaise moisson de la sélection gabonaise depuis le début de ces éliminatoires. « Avec deux nuls contre le Burundi et deux défaites contre le Mali, il était difficile d’espérer mieux. Ça fait mal de terminer ainsi, mais il faut féliciter le Burundi, qui va faire sa première CAN ».

Avant de se fixer un nouveau challenge pour l’équipe : « Il faut apprendre de nos erreurs et travailler pour faire mieux. Les éliminatoires de la coupe du monde 2022 arriveront vite au mois d’août. Il faut donc vite passer à autre chose et travailler pour que les Panthères retrouvent un niveau digne et soient mieux armées pour les échéances futures ».


Laissez un commentaire
© 2013-2019 Binto Media Group |  Mentions légales |  Conditions générales |  Rejoindre la rédaction |  Flux RSS |  Publicité |  Binto Media Group |  Placer votre pub sur le site
Passer à la version mobile