06:39
URGENT >>>

Annie-Flore Batchiellilys donnera un concert en ligne ce 17 août pour l’an 58 du Gabon !


Oeuvre de bienfaisance

Au Gabon, l’agro-industriel Olam fait aussi dans la santé des yeux !


Analyse
  • Ali Bongo, le premier patient d’Olam © 2018 D.R./Info241
Publié le 18 avril 2018 à 11h11min

Ali Bongo peut être fier d’avoir rencontré Gagan Gupta, le patron local de la firme de négoce et de courtage de denrées alimentaires singapourienne Olam. Depuis sa prise de pouvoir en octobre 2009, l’entreprise d’agro-industrie s’est diversifiée et enrichie son champ d’action passant ainsi de la culture l’hévéa, au développement de l’agriculture en général, à l’électricité, à la gestion des ports maritimes et plus récemment en finançant, en lieu et place des autorités gabonaises, une opération de consultation en ophtalmologie dans plusieurs établissements sanitaires du pays.

Le Gabon a décidément une chance inouïe d’avoir rencontré le chemin de la firme Olam. Ali Bongo ne jure d’ailleurs que par ce « partenariat » avec cette entreprise privée pour vanter ses « réalisations » ou encore tenter de booster une économie gabonaise toujours à la ramasse, malgré les actions de dopage qu’il multiplie en vain.

En effet, l’entreprise dirigée localement par Gagan Gupta est sur tous les fronts même quant il s’agit d’offrir des soins que les caisses du Trésor public ont difficilement les moyens de s’acquitter pour ses citoyens. L’entreprise, outre le projet Graine qu’elle co-finance avec l’Etat gabonais, a été appelée à la rescousse par Ali Bongo pour créer une zone économique spéciale à Nkok qui depuis, connait des fortunes diverses dans l’industrie du bois.

Comme ce « partenariat public-privé » entre Olam et le Gabon est si fusionnel, Ali Bongo a réussi à faire faire construire par son partenaire privilégié, un port moderne en eaux profondes. La gestion de celui-ci devrait revenir à l’entreprise généreuse mais finalement, l’Etat gabonais l’a rétrocédé à l’irritable Boloré, dérangé dans son monopole de la gestion des ports maritimes du pays. Des arrangements de chapelle.

Olam Gabon dont on ne devine aisément l’excellente santé financière, a fait sienne cette décision sans broncher. Au contraire, l’entreprise brille de mille feu pour soutenir les projets d’Ali Bongo dans le pays. Un sorte d’accompagnement « gagnant-gagnant » comme aime à le rappeler Ali Bongo. Sauf que l’on ne sait toujours pas qui sont ces deux protagonistes qui profite assiduement de ce partenariat visiblement juteux.

Le patient Ali Bongo profitant de la gratuité des soins offerts et financés par Olam via GSEZ

Comme lot de consolation pour ceux qui pourraient avoir à redire, l’entreprise aux multiples secteurs d’activités a décidé d’offrir depuis plusieurs jours des consultations d’ophtalmologie aux myopes et autres malades du pays à ses propres frais. Une générosité médicale que ne bouderont pas les usagers des structures sanitaires gabonaises qui manquent de tout même d’experts chevronnés venus de Singapour...

Merci qui ? Merci Olam !


Laissez un commentaire
© 2013-2018 Binto Media Group |  Mentions légales |  Conditions générales |  Rejoindre la rédaction |  Flux RSS |  Publicité |  Binto Media Group |  Placer votre pub sur le site
Passer à la version mobile