L'info en bref...

Grève des enseignants : le gouvernement gabonais avance les vacances de noël à ce lundi !

Grève des enseignants : le gouvernement gabonais avance les vacances de noël à ce lundi !
Grève des enseignants : le gouvernement gabonais avance les vacances de noël à ce lundi ! © 2021 D.R./Info241

Info241 sur Whatsapp

Alors que le bras de fer entre les enseignants gabonais et leur ministère de tutelle se poursuit malgré les menaces de radiation prononcé décrétées ce lundi, le ministère de l’Education nationale a décidé d’écourter le premier trimestre. Initialement prévues pour débuter ce 17 décembre après les cours, les vacances de fin de premier trimestre aussi appelées vacances de noël, ont été avancées à ce lundi 13 décembre après les cours.

Lire aussi >>> Le Gabon dévoile enfin le calendrier complet de l’année scolaire 2021-2022

C’est ce que martèle un communiqué du ministère de l’Education nationale dévoilée ce vendredi soir. Selon ce nouveau réaménagement, la reprise des cours reste maintenue au 3 janvier pour le second trimestre. Par ailleurs, « les bulletins de notes du 1 » trimestre seront disponibles sur la plateforme X-gest dès le samedi 18 décembre 2021. La distribution physique de ceux-ci se fera dès la reprise des cours et ce, selon le programme défini par chaque établissement", précise le communiqué officiel.

Un réaménagement qui permettra aux deux parties en conflit de faire une pause le temps des vacances de fin d’année et de profiter de l’absence des élèves pour aplanir les angles. Une baisse de tension sociale nécessaire à une année scolaire victime dès la rentrée du 27 septembre de menaces de grève, puis de grève, jusqu’à la radicalisation des positions du gouvernement et de la coalition SENA/CONASYSED.

Info241 sur Whatsapp

Newsletter de Info241.com

Inscrivez-vous maintenant pour recevoir notre newsletter quotidienne


Info241.com s'engage à ne pas vous envoyer de messages non sollicités. Si vous changez d'avis, vous pourrez vous désabonner de cette newsletter à tout moment.

Commenter cette brève