20:13

Epidémie

Zimbabwe : déjà quatre décès de l’épidémie de choléra à Chegutu


International
  • Zimbabwe : déjà quatre décès de l’épidémie de choléra à Chegutu © 2018 D.R./Info241
Publié le 23 janvier 2018 à 06h52min

Le Zimbabwe est en état d’alerte à cause d’une épidémie de choléra qui s’est déclarée dans la ville de Chegutu, à 100 km à l’ouest de la capitale Harare, et qui a fait quatre morts, a annoncé lundi le ministre de la Santé et de l’Enfance, David Parirenyatwa.

En Zambie voisine, une épidémie de choléra a déjà fait plus de 67 morts. M. Parirenyatwa a indiqué que sur les 32 cas observés, deux ont été confirmés. « Nous pensons que le patient zéro était une femme de 80 ans qui a succombé à la maladie chez elle le 8 janvier 2017 », a déclaré le ministre lors d’une conférence de presse.

Le ministre a expliqué que certains des individus qui ont lavé le corps de la femme musulmane en vue de son enterrement sont décédés par la suite, et tous les cas présumés sont tous liés aux funérailles qui se sont déroulées dans la zone.

Le ministre a réfuté les informations selon lesquelles une autre personne, un enfant, serait morte du choléra, affirmant que le bilan des victimes fait toujours état de quatre morts. Le ministre a également fait savoir que l’enquête se poursuit pour établir si l’épidémie à Chegutu est liée à l’épidémie de choléra observée en Zambie.

Chegutu, comme de nombreux centres urbains au Zimbabwe, souffre des mauvaises conditions sanitaires, du manque de traitement des déchets et de la vente incontrôlée des produits alimentaires.

« Il y a beaucoup de vendeurs à certains endroits, qui vendent de la viande et des fruits sur le bas-côté de la route. Les gens achètent et mangent tout ça dans la rue, dans des conditions qui ne sont pas hygiéniques, se mettant ainsi en danger de choléra et de diarrhées », a expliqué le ministre.

Il a ainsi appelé les Zimbabwéens à être plus propres, à éviter les grands rassemblements et de serrer les mains aux funérailles pendant les épidémies. Les maladies transmises par l’eau sont endémiques dans les villes du Zimbabwe depuis quelques années en raison des conditions sanitaires en détérioration.

En 2008, le pays a enregistré sa pire épidémie de choléra de l’histoire avec plus de 4.000 morts.


Laissez un commentaire
© 2013-2018 Binto Media Group |  Mentions légales |  Conditions générales |  Rejoindre la rédaction |  Flux RSS |  Publicité |  Binto Media Group |  Placer votre pub sur le site
Passer à la version mobile