11:02

Front social

Pluies de bombes lacrymogènes sur le campus d’une université gabonaise


Société
  • Une vue de l’établissement universitaire sous la pluie des bombes lacrymogènes de la police gabonaise © 2017 D.R./Info241
Publié le 24 octobre 2017 à 11h32min

Les étudiants gabonais sont coutumiers de bombes lacrymogènes à chacune de leurs revendications aux autorités. Cela s’est encore vérifié ce mardi 24 octobre matin à l’Université des sciences et de la santé (USS) d’Owendo près de la capitale où la police gabonaise a dispersé un mouvement estudiantin contestant l’augmentation des frais d’inscription et d’écolage décrétés récemment.

L’augmentation des frais d’écolage et d’inscription dans les universités et grandes écoles, décidée dernièrement par les autorités gabonaises passe toujours mal auprès des étudiants. Ce matin, en voulant contester à nouveau contre cette mesure gouvernementale qui a fait passé de 9.000 au quintuple, les étudiants de l’USSO ont été matés par la police.

Une vue de l’interventionnisme policier ce matin

Depuis lundi, la police gabonaise a investi en prévention les campus des deux universités de la capitale en prévision des actions étudiantes de protestation. A l’université Omar Bongo hier, c’est un véritable balai policier auquel ont eu droit les étudiants.

Une photographie des lieux prise par des riverains

D’autres images :

Quelques goupilles retrouvées sur les lieux

La forte présence policière devant le complexe universitaire d’Owendo


Laissez un commentaire
© 2013-2017 Binto Media Group |  Mentions légales |  Conditions générales |  Rejoindre la rédaction |  Flux RSS |  Publicité |  Binto Media Group |  Placer votre pub sur le site
Passer à la version mobile