00:11

Disparition

Jean Ping et les siens rendent un vibrant hommage à André Mba Obame à Medouneu


Société
  • Jean Ping s’exprimant devant l’assistance © 2017 D.R./Info241
Publié le 13 avril 2017 à 11h24min

Décédé le 12 avril 2015 à Yaoundé au Cameroun des suites d’une longue et mystérieuse maladie, l’ancien secrétaire exécutif de l’Union Nationale (UN), André Mba Obame (AMO), a reçu hier les hommages de sa famille biologique ainsi que ceux de Jean Ping lors de la commémoration des deux ans de sa disparition à Medouneu (Woleu-Ntem, nord du Gabon).

Même si les festivités liées à la célébration de la mémoire de l’illustre homme politique Gabonais se sont déroulées de manière plus sobre cette année comparé à l’année précédente, des actes non moins importants ont été posés pour la marquer.

Un des visuels d’hommage à AMO présent dans la ville

D’abord à Libreville dans le 6e arrondissement de la capitale Gabonaise où le fils de l’illustre disparu, Joseph Atomo (29 ans) s’est signalé dans la zone dite "grand village" pour y offrir un don à dix sept familles sinistrées à la suite d’une inondation. C’était la veille.

Et comme pour montrer combien grande est la place d’AMO dans les cœurs des Gabonais, c’est Jean Ping, l’opposant qui continue comme AMO en 2009, de revendiquer sa victoire à l’élection présidentielle d’août 2016 qui a effectué le déplacement de Medouneu à la tête d’une imposante délégation de hautes personnalités de la galaxie qui le soutient. L’opposant gabonais a posé mercredi, l’acte majeur de dépôt d’une gerbe de fleurs sur la tombe du terrible enfant de Medouneu.

Aussi, ne pouvant pas passer inaperçu dans le département du Haut-Como malgré le fait que la messe prévue à la paroisse St Jean Baptiste de Medouneu ne fut pas tenue, les prêtres étant absents pour cause de semaine sainte, il a prononcé un bref discours en deux étapes. D’abord à partir du domicile privé d’AMO. Jean Ping profitera pour promettre aux Medounois de repartir pour les remercier personnellement pour l’éloquent score qu’ils lui ont permis de réaliser lors du scrutin du 27 août 2016. « Le plus élevé et le meilleur de tous les départements  », a t-il précisé.

Le dépôt de gerbe de fleurs

Puis vint le moment solennel sur la tombe d’AMO. Là, entouré de plusieurs membres de la famille du disparu, le leader politique a imploré l’aide et la présence spirituelle de l’ancien chouchou de l’opposition gabonaise au grand meeting qu’il prévoit organiser au collège Ntchoréré samedi prochain. « AMO, me voici devant ta tombe pour reprendre ton flambeau pour mener la lutte que tu n’as jamais abandonné (...). Et comme tu le disais si bien, j’irai jusqu’au bout », lancera t-il avant que lui et sa suite ne reprennent la route pour regagner Libreville.

En définitive, l’acte solennel qui aura déjà été vu par plusieurs comme un acte à la fois hautement politique et spirituel, laisse interrogateur l’opinion publique sur la suite à donner par Jean Ping dans son combat pour "la libération du pays".

À noter que lesdites festivités commémoratives se poursuivront la semaine prochaine à Libreville avec cette grande messe que son parti politique, l’Union Nationale (UN), entend organiser à la paroisse St Monfort de Grignon le 18 avril prochain.


Laissez un commentaire
© 2013-2017 Binto Media Group |  Mentions légales |  Conditions générales |  Rejoindre la rédaction |  Flux RSS |  Publicité |  Binto Media Group |  Placer votre pub sur le site
Passer à la version mobile