16:17

Chefferie traditionnelle

Accrombessi Nkani, le haut représentant d’Ali Bongo désormais chef tribal au Bénin


International
  • Le nouveau chef tribal Béninois exhibant ses attributs traditionnels © 2019 D.R./Info241
Publié le 28 mars 2019 à 22h19min

Maixent Accrombressi Nkani, un des hauts fonctionnaires de la Présidence gabonaise où il occupe depuis 2016 les fonctions de haut représentant d’Ali Bongo, s’est trouvé une seconde vie dans son pays natal, le Bénin. En effet, le haut cadre de l’administration gabonaise est devenu au terme d’une longue cérémonie rituelle, chef de collectivité tribale au Bénin. Des fonctions que l’ami personnel d’Ali Bongo entend cumuler avec celles qu’il exerce déjà à distance et avec brio à la Présidence gabonaise depuis 2009.

Maixent Accrombessi Nkani est décidément un homme comblé. Malgré son accident vasculaire cérébral survenu en 2016 alors qu’il était encore directeur de cabinet d’Ali Bongo, ce Benino-gabono-français ne cesse de multiplier les dogmes religieux. Déjà dignitaire de la Grande loge nationale française et de la Grande loge du Gabon, Maixent Accrombressi est depuis la semaine dernière le « Dah » ou roi de la collectivité traditionnelle de Goho (Abomey), au centre Bénin.

Accrombessi Nkani lors de cette cérémonie rituelle

Un énième statut traditionnel que le haut représentant d’Ali Bongo a obtenu au terme d’une longue cérémonie rituelle qui s’est déroulée du 17 au 24 mars. Un tremplin pour ce Benino-gabonais qui devient l’un des plus puissants responsables vaudou de son pays. D’ailleurs depuis son sacre, l’ami personnel d’Ali Bongo a changé de nom. Ses obligés l’appellent désormais Dah Houndji Sèhou Mindji. Ils doivent en plus se prosterner à distance respectable pour le saluer, révèle la Lettre du Continent.

Nos confrères ajoutent que dorénavant, le cadre de la Présidence gabonaise pourrait aussi embrasser une carrière politique dans son pays natal avec son nouveau statut de chefferie traditionnelle. L’homme aux multiples casquettes ésotériques, pourrait en effet briguer la mairie d’Abomey, dont il est désormais l’un des notables ou celle de Ouidah. Un agenda plus que chargé pour Maixent Accombessi qui continue malgré tout de conseiller Ali Bongo, bien qu’absent du territoire gabonais.


Laissez un commentaire
© 2013-2019 Binto Media Group |  Mentions légales |  Conditions générales |  Rejoindre la rédaction |  Flux RSS |  Publicité |  Binto Media Group |  Placer votre pub sur le site
Passer à la version mobile