Clicky


Agression

Sénégal : deux députés de l’opposition emprisonnés pour avoir giflé leur collègue de la majorité

Sénégal : deux députés de l’opposition emprisonnés pour avoir giflé leur collègue de la majorité
Sénégal : deux députés de l’opposition emprisonnés pour avoir giflé leur collègue de la majorité © 2022 D.R./Info241

Les députés sénégalais Massata Samb et Mamadou Niang de la coalition Yewwi Askan Wi (opposition) ont été placés jeudi soir sous mandat de dépôt par le procureur de la République suite à une plainte de leur collègue Amy Ndiaye qu’ils avaient agressée en pleine session à l’Assemblée nationale.

Info241 sur Whatsapp

Le 1er décembre, Amy Ndiaye, député de la majorité présidentielle Benno Bokk Yakaar avait reçu une gifle (de Massata Samb) alors qu’il était au parloir avant que de la foulée de la bagarre faisant suite à cette agression, Mamadou Niang en rajoute avec un coup de pied au ventre de la dame qui répliquait en balançant une chaise à ses bourreaux.

Les images avaient fait le tour des réseaux sociaux, conduisant le procureur a ordonner le 3 décembre aux forces de sécurité d’arrêter et de traduire en justice les deux députés de l’opposition dont l’acte relevait du flagrant délit. Les deux députés étaient restés introuvables depuis lors et ont finalement refait surface lundi à l’Assemblée à l’occasion de la déclaration de politique générale du premier ministre Amadou Bâ.

Les forces de l’ordre n’ayant pu accéder à l’hémicycle pour les arrêter, des négociations entre elles et les députés de l’opposition, solidaires à la cause de leurs deux collègues, ont débouché sur un engagement pour que Samb et Niang se présentent le lendemain (mardi) à la division des investigations criminelles de la police.

Un engagement finalement respecté et les deux députés ont été placés en garde à vue après leur face à face avec le juge avant d’être placés sous mandat de dépôt au terme de la garde à vue. Membre du parti de l’unité et du rassemblement (Pur) du guide religieux Moustapha Sy, les deux parlementaires avaient déploré des propos irrévérencieux et offensants envers leur guide religieux pour justifier leur acte.

Samb et Niang vont ainsi faire face au juge lundi pour répondre des délits présumés. « Nous osons espérer que lundi, le juge aura le courage et la promptitude de répondre favorablement à leur demande en annulant purement et simplement les poursuites qui ne sont pas conformes à la légalité  », a soutenu vendredi Adama Fall, un des avocats des parlementaires incriminés

Info241 sur Whatsapp

Newsletter de Info241.com

Inscrivez-vous maintenant pour recevoir notre newsletter quotidienne


Info241.com s'engage à ne pas vous envoyer de messages non sollicités. Si vous changez d'avis, vous pourrez vous désabonner de cette newsletter à tout moment.

Commenter l'article