09:45

Corruption politique

Un ministre d’Ali Bongo tente d’acheter le silence d’un activiste gabonais anti-Bongo


Politique
  • Franck Nguema (gauche) a tenté de convaincre l’activiste Hervé Mombo de lâcher prise © 2019 D.R./Info241
Publié le 22 avril 2019 à 15h49min

Franck Nguema, le sulfureux ministre gabonais délégué aux Forêts refait de nouveau parler de lui. Dans un échange téléphonique qui a fuité sur la toile vendredi, le ministre d’Ali Bongo demande clairement à l’activiste Hervé Mombo Kinga, dont il se vante d’avoir obtenu la libération de prison en se portant « garant » de lui, de cesser son combat en « prenant du recul » contre le régime d’Ali Bongo. Une habile demande formulée à l’activiste contre la reconstruction de son cybercafé, détruit par les autorités gabonaises.

L’ancien opposant Franck Nguema est décidément devenu un fervent défenseur du régime qu’il combattait pourtant avant son entrée au gouvernement en janvier 2018. Le député d’Akanda et ministre du gouvernement Nkoghe Bekale, s’est risqué à convaincre au cours d’un appel téléphonique d’une vingtaine de minutes, l’activiste et ancien prisonnier politique, Hervé Mombo, de lâcher prise face au pouvoir.

Lire aussi >>> L’activiste gabonais Hervé Mombo Kinga acquitté après avoir passé 17 mois en prison !

D’entrée de jeu, le ministre d’Ali Bongo a salué la bravoure de l’activiste resté 17 mois en prison pour ses idées. « Vous êtes un homme de conviction... Je vous tire mon chapeau », a-t-il avoué à Hervé Mombo. Avant de passer à l’offensive : « Quand on a de la famille, on prend du recul après ce qui vous ai arrivé », s’est-il justifié. « Ne soyez pas téméraire... ne soyez pas suicidaire », a conseillé le ministre tout en lui proposant de l’aider à reconstruire son cybercafé détruit dernièrement par le pouvoir.

Un extrait de la conversation téléphonique entre le ministre et l’activiste

Mais Franck Nguema émet une condition capitale à gentille requête de sauvetage de « l’activité génératrice de revenus » de l’activiste : « Pour que je puisse vous aider, prenez du recul. Laissez un peu la politique là. Ne vous occupez pas de ça ! Vous avez déjà payé un prix très très fort », peste le ministre d’Ali Bongo. Avant d’ajouter : « Concentrez-vous sur votre vie personnelle, laissez la politique ! C’est un conseil de frère », clame le neveu d’André Mba Obame qui a retourné sa casaque politique.

Une démarche bien curieuse de la part de cet ancien opposant qui militait encore il y a quelques mois aux cotés de Jean Ping, l’ancien challenger d’Ali Bongo qui continue de réclamer sa victoire volée à la présidentielle d’août 2016. Après avoir entendu sa proposition de corruption à peine voilée, Hervé Mombo bien que reconnaissant l’action du ministre pour sa libération, a dit avoir peu de chance de répondre favorablement à sa demande. Et bam !


Laissez un commentaire
© 2013-2019 Binto Media Group |  Mentions légales |  Conditions générales |  Rejoindre la rédaction |  Flux RSS |  Publicité |  Binto Media Group |  Placer votre pub sur le site
Passer à la version mobile