19:25
URGENT >>>

Les Aigles du Mali molestent à Libreville les Panthères du Gabon !


Infrastructures routières

Le gouvernement gabonais promet la livraison de l’axe PK5-PK12 pour le mois prochain


Economie
  • Le gouvernement gabonais promet la livraison de l’axe PK5-PK12 pour le mois prochain © 2018 D.R./Info241
Publié le 24 août 2018 à 07h35min

C’est certainement l’un des plus vieux chantiers inachevés du gouvernement dans la capitale gabonaise. Présents sur le chantier de réhabilitation du tronçon PK5-PK12, le ministre des Infrastructures Christian Magnagna et son collègue de l’Economie Jean-Marie Ogandaga ont promis la livraison finale pour au plus tard fin septembre.

Après plus de deux ans de travaux et d’interruption pour impayés de l’Etat, l’axe PK5-PK12 en réfection depuis janvier 2016 pourrait bientôt enfin être livré. C’est du moins l’assurance donnée par deux ministres du gouvernement gabonais en visite sur le chantier ce mercredi. Une bonne nouvelle pour les riverains, lassés par des travaux sans fin qui occasionnent tant bouchons et incompréhension depuis leur lancement.

Pour Christian Magnagna, «  Le gouvernement a décidé d’être plus vigilant, plus présent sur ce chantier. Ce qui se fait aujourd’hui se fera sur d’autres chantiers également et, ici c’est vraiment un sentiment de satisfaction qui m’anime. Le gouvernement se réjouit que ces travaux se poursuivent bien et nous espérons le terminer dans les délais  », a-t-il déclaré mercredi 22 août en marge de la visite gouvernementale sur le chantier.

Les deux ministres lors de leur visite cette semaine

Démarrés en janvier 2016, les travaux du tronçon PK5-PK12 avaient été prévus s’achever fin 2016. Outre l’élargissement de la voie en deux fois deux, le chantier comprenait à l’origine la construction de six passerelles piétonnes aux zones les plus fréquentées telles que Beyrouth, Marché banane, Lycée Djoué Dabany, l’Hôpital d’instruction des armées Omar Bongo Ondimba (HIA-OBO), à Melen et au niveau de l’Ecole nationale d’administration (ENA).

Des ambitions quelque revues à la baisse malgré le financement alloué par les bailleurs de fonds. Le tronçon long de 7 km, censé fluidifier le trafic routier de la capitale gabonaise au niveau de son entrée, a dernièrement bénéficié d’un appui financier de 15 milliards de la BDEAC pour ses finitions. De quoi donc garantir sa livraison dans les temps cette fois.


Laissez un commentaire
© 2013-2018 Binto Media Group |  Mentions légales |  Conditions générales |  Rejoindre la rédaction |  Flux RSS |  Publicité |  Binto Media Group |  Placer votre pub sur le site
Passer à la version mobile