Reculade

Le gouvernement gabonais enterre sa reforme controversée du second tour du baccalauréat

Le gouvernement gabonais enterre sa reforme controversée du second tour du baccalauréat
Le secrétaire général du ministère de l’Education nationale lors de sa déclaration hier © 2020 D.R./Info241
qrcode:http://info241.com/le-gouvernement-gabonais-enterre-sa-reforme-du-calcul-des-notes,4847
Flashez le qr-code ci-dessus pour partager l'article à vos proches.

L'URL de partage de cet article est http://info241.com/4847

Après 72h de grogne des élèves qui ont fortement perturbé les enseignements dans plusieurs établissements de la capitale, le ministère gabonais de l’Education nationale a annoncé hier soir, avoir renoncé à toute idée de reforme du baccalauréat. Celle-ci aurait mis en place un nouveau système de calcul des moyennes à l’issue du second tour qui ne jouait pas selon les apprenants en leur faveur. Une reculade de plus des autorités face à la fronde des élèves des lycées et collèges.

Lire aussi >>> Calcul des notes au second tour du bac : le patron des Examens et concours s’explique

Le ministère de l’Education nationale a coupé court aux rumeurs sur la reforme qu’elle envisageait autour du baccalauréat cette année. Dans une déclaration de son secrétaire général, Théodore Koumba, le ministère de l’Education nationale dit n’avoir reçu aucune instruction relative à l’application de ce nouveau système de calcul. Une façon habile de se sortir de ce nouveau guêpier social.

Un nouveau volte-face donc pour les autorités face à la gronde des élèves, la seconde du genre depuis l’année dernière, contre les reformes envisagées par le gouvernement gabonais autour du baccalauréat et de l’attribution des bourses pour le supérieur. Celui-ci aurait pourtant été pris à la faveur d’un décret présidentiel daté du 11 juin 2019 et signé des mains d’Ali Bongo. Un ouf de soulagement pour les élèves et les parents d’élèves qui s’étonnaient de l’apparition de ce nouveau mode de calcul dès cette année.

Selon cette reforme voulue par les autorités et expliquée notamment par les responsables d’établissements et le directeur général des Examens et concours à notre micro, le système de calcul de la moyenne finale au second tour du baccalauréat aurait été complètement modifié. La note du premier tour habituellement gommée au second tour, aurait compté pour 30% contre 70% pour la note à l’oral. Une reforme abandonnée donc pour le moment par les autorités.


Commenter l'article