Reforme du baccalauréat

Calcul des notes au second tour du bac : le patron des Examens et concours s’explique

Calcul des notes au second tour du bac : le patron des Examens et concours s’explique
Joachim Ondjila Ongnele, directeur général des Examens et concours © 2020 D.R./Info241
qrcode:http://info241.com/calcul-des-notes-au-second-tour-du-bac-le-patron-des-examens-et,4846
Flashez le qr-code ci-dessus pour partager l'article à vos proches.

L'URL de partage de cet article est http://info241.com/4846

Après la fronde menée par les élèves du Gabon contre la reforme des critères d’attribution des bourses pour le supérieur, les autorités gabonaises semblaient avoir compris le message. Bien qu’elles aient pliés sur cet aspect, inspirées par les conclusions de la Task force sur l’Education, les autorités ont décidé de revoir le mode de calcul des notes du second groupe. Une décision qui a mis en branle de nouveau les élèves qui dénoncent une énième reforme qui ne joue pas en leur faveur. Le directeur général des Examens et concours, Joachim Ondjila Ongnele, nous a livré le pourquoi du comment de ce nouveau « réajustement » de l’article 44 querellé.

Un nouveau mode de calcul des notes pourrait prochainement voir le jour pour le baccalauréat gabonais. Selon l’article 44 nouveau du décret présidentiel signé en juin 2019 par Ali Bongo, "le calcul de la moyenne tient compte des notes obtenues à l’examen à l’issue des épreuves du premier groupe, les candidats ayant obtenu une moyenne égale ou supérieure à 10/20 sont déclarés admis par le jury". Jusque-là pas de problème.

Listen to "Réajustement bac : les explications du DG des Examens et concours" on Spreaker.

La nouveauté réside plutôt sur le mode de calcul de la moyenne pour le second groupe : "Ceux dont l’admission n’aura pas été prononcée par le jury et qui ont obtenu une note comprise entre 8 et 9,99 seront autorisés à subir les épreuves orales du second groupe". Selon ce nouveau système de calcul, la note du premier groupe comptera pour 30% additionnée à celle de l’épreuve orale qui comptera pour 70%. Si la note obtenue comporte une décimale, elle sera arrondie au nombre entier supérieur".

Ainsi selon ce nouveau réajustement, "À l’issue des épreuves du second groupe, sont déclarés définitivement admis, les candidats dont la note moyenne, pour l’ensemble des deux groupes d’épreuve, est au moins égale à 10/20". Toute chose qui a surpris plusieurs lycéens dont certains ont manifesteé à Libreville ce jeudi et à l’intérieur du pays. Pour le directeur général des Examens et concours Joachim Ondjila Ongnele, ce réajustement est mené pour le bien des élèves et futurs étudiants.

Dans un entretien accordé à la rédaction d’Info241, le patron des Examens et concours du ministère de l’Education nationale «  Nous ne pouvons pas organiser un examen pour faire échouer les élèves  ». Cette mesure viserait à faire revenir les élèves en classe, eux qui déserteraient les salles de classe pour le "bachotage" à l’aide des prépa-bac. Ce pour éviter le taux de réussite au premier groupe qui varie entre 10 et 15%. Voilà qui est dit !


Commenter l'article