20:42

Bavure policière

La gendarmerie gabonaise tente d’asphyxier des élèves dans un taxi-bus à Libreville


Société
  • Les images de la bavure des forces de l’ordre sur les élèves © 2017 D.R./Info241
Publié le 8 novembre 2017 à 21h26min

Les « forces de l’ordre » sont véritablement des hommes en or au Gabon. Ce mercredi matin, elles ont à nouveau fait montre de cruauté envers les populations civiles qu’elles sont pourtant censée protéger et servir. Plusieurs élèves du Lycée technique d’Owendo l’ont appris ce mercredi à leurs dépens. Un gendarme a dans une incompréhension totale, recouru à un bombe lacrymogène dans un taxi-bus aux vitres et portes fermées. L’attaque policière a fait plusieurs blessés et provoqué l’indignation générale.

N’ayant plus de transport scolaire, les élèves gabonais sont contraint de se rendre à leurs cours en utilisant comme le reste de la population des taxis. Ce matin aux environs de 8h, au quartier PK5 à Libreville, suite à un quiproquo entre le chauffeur d’un taxi-bus et ses clients, des élèves, la gendarmerie est intervenue pour calmer la tension qui planait sur les lieux.

Selon plusieurs sources consultées par Info241, les élèves et le taximan ne se seraient pas mis d’accord car ce dernier exigeait d’eux qu’il soit payé avant de prendre le départ pour le complexe scolaire d’Owendo. Ce que certains élèves auraient refusé. Il s’en ait suivi un quiproquo qui finalement aura fait intervenir des gendarmes postés non loin de là.

La vidéo de la bavure de la gendarmerie gabonaise

Contre toute attente, les gendarmes ont décidé de réprimer les élèves restés encore dans le véhicule à l’aide visiblement d’une bombe lacrymogène. Non sans avoir pris soin de fermer toutes les issues dudit véhicule. Créant ainsi un épais nuage blanc dans le véhicule à usage de transport en commun. Les élèves bloqués dans le véhicule ont eu la vie sauve que grâce à l’intervention courageuse de leurs collègues restés hors du véhicule gazé. Ceux-ci ont dû casser les vitres pour extirper leurs camarades bloqués à l’intérieur.

Une scène inédite filmée de bout en bout par une camera amateur où l’on voit se dérouler l’odieuse intervention policière qui aura créé un profond émoi dans la capitale gabonaise ce mercredi. Des images d’une cruauté sans pareille de la part des forces de l’ordre qui peuvent commettre des bavures sans la crainte d’être poursuivi par une justice dont personne n’attend plus rien.

Trois élèves grièvement blessés par le « professionnalisme » de la gendarmerie gabonaise ont été conduit dans une structure hospitalière pour y suivre des soins. Aucune perte en vie humaine n’est heureusement à déplorer dans cette curieuse façon de faire régner la « loi » en République gabonaise.


Laissez un commentaire
© 2013-2017 Binto Media Group |  Mentions légales |  Conditions générales |  Rejoindre la rédaction |  Flux RSS |  Publicité |  Binto Media Group |  Placer votre pub sur le site
Passer à la version mobile