04:02
URGENT >>>

Kevazingogate : Maganga Moussavou et Mapangou virés par Ali Bongo !


Sur le grill

Dumont-Beghi, l’avocate d’Ali Bongo pourrait bien être bannie du barreau du Gabon !


Société
  • L’avocate française d’Ali Bongo © 2019 D.R./Info241
Publié le 7 mars 2019 à 20h43min

Et une mauvaise nouvelle de plus pour le clan présidentiel gabonais ! Reclus depuis plusieurs semaines dans une villa privée à Rabat au Maroc où il poursuit a convalescence, Ali Bongo vient de voir son avocate Française, Me Claude Dumont-Beghi, être suspendue du barreau du Gabon par le bâtonnier Lubin Martial Ntoutoume. Ce dernier reproche au conseil du numéro un gabonais le viol des règles régissant l’exercice de la profession d’avocat au Gabon.

Les mauvaises nouvelles se multiplient pour la galaxie présidentielle. Selon plusieurs sources, l’avocate d’Ali Bongo, Claude Dumont-Beghi, aurait été purement suspendue à titre conservatoire du barreau du Gabon le 28 février dernier. Une décision prise contre l’avocate du plus célèbre patient du pays, soupçonnée d’avoir créée une entreprise commerciale en violation des règles qui régissent l’exercice de la profession d’avocat.

Appelé à s’expliquer sur ces faits, l’avocate aurait tout bonnement refusé de se rendre à une réunion d’explication. Toujours selon les mêmes sources, le barreau du Gabon aurait transmis à l’avocate d’Ali Bongo une nouvelle convocation cette fois-ci fixée au 14 mars prochain. En cas d’absence ou refus d’obtempérer, la concernée pourrait tout simplement être bannie du barreau gabonais.

Un oubli curieux pour cette avocate fiscaliste, pourtant spécialiste du droit des affaires et des liens réputés incestueux avec toute carrière d’avocat au Gabon. Selon nos confrères d’Echos du Nord qui avait révélé le pot aux roses le 24 décembre dernier, l’avocate présidentielle serait à la tête d’une société commerciale CDB Consulting, enregistrée au registre du commerce de Libreville.

Nul doute que l’opinion publique, gardera un regard attentif sur cette affaire car, personne en raison de ses relations privilégiées avec les tenants du pouvoir politique ne doit être au dessus de la loi. Au contraire, l’équité à laquelle chaque justiciable est soumis consacre l’égalité de tous les citoyens devant la loi. Espérons que le message soit entendu bien entendu cette fois.


Laissez un commentaire
© 2013-2019 Binto Media Group |  Mentions légales |  Conditions générales |  Rejoindre la rédaction |  Flux RSS |  Publicité |  Binto Media Group |  Placer votre pub sur le site
Passer à la version mobile