03:02

Visite officielle

Le président togolais de nouveau attendu au Gabon ce 9 août, en pleine journée du Drapeau


Politique
  • La complicité entre les deux hommes, ici lors de la visite officielle du 7 mai au palais présidentiel © 2019 D.R./Info241
Publié le 8 août 2019 à 22h33min

Faure Essozima Gnassingbé, le président togolais, sera de nouveau à Libreville pour rencontrer son homologue et ami Ali Bongo. C’est ce qu’indique ce jeudi soir, un communiqué de la Présidence gabonaise, parvenu à la rédaction d’Info241. Ce sera la troisième visite du président togolais au Gabon depuis l’AVC et le retour au Gabon d’Ali Bongo le 23 mars dernier, avec qui il a des relations plus que particulières.

Lire aussi >>> Ali Bongo sera-t-il bien présent à la Journée gabonaise du Drapeau ce 9 août ?

Le président du Togo, Faure Essozima Gnassingbé, est attendu ce vendredi à Libreville alors que se tient également ce 9 août la Journée nationale du Drapeau que préside habituellement depuis son instauration par décret Ali Bongo. Déjà présent à Libreville les 7 mai et 8 juin derniers, le président togolais s’offrira demain sa 3e visite officielle en moins de trois mois soit donc une visite par mois auprès d’Ali Bongo.

Une précédente journée du drapeau au palais présidentiel

Selon le communiqué de la Présidence gabonaise, « les deux Chefs d’Etat auront des échanges qui porteront entre autres sujets, sur le renforcement de la coopération bilatérale et multisectorielle entre Libreville et Lomé ». Avant d’indiquer que les deux chefs d’Etat qui ont accédé au pouvoir après la mort de leur père « aborderont également des sujets d’intérêt commun relatif, aux questions de paix, de sécurité et de développement dans leurs sous-régions respectives ».

Cette visite officielle qui intervient en pleine Journée nationale du Drapeau, instituée en 2009 par Ali Bongo et où celui y est très attendu pour démentir les folles rumeurs sur son état de santé, pourrait donc être rehaussée par la présence de ce président de pays ami. A moins de constituer un parfait alibi pour faire perdurer les suspicions sur l’absence d’Ali Bongo à ces festivités inscrites de longue date, dans le sillon des célébrations du 59e anniversaire de l’indépendance du Gabon.


Laissez un commentaire
© 2013-2019 Binto Media Group |  Mentions légales |  Conditions générales |  Rejoindre la rédaction |  Flux RSS |  Publicité |  Binto Media Group |  Placer votre pub sur le site
Passer à la version mobile