Controverse

Déboires des Panthères du Gabon à Banjul : la version des autorités gambiennes

Déboires des Panthères du Gabon à Banjul : la version des autorités gambiennes
Déboires des Panthères du Gabon à Banjul : la version des autorités gambiennes © 2020 D.R./Info241

Alors que le président de la Fédération gabonaise de football( Fegafoot), Pierre Alain Mounguengui, prendra la parole ce mercredi pour livrer sa part de vérité sur les déboires des Panthères en Gambie, intéressons-nous à la version des autorités gambiennes. C’est le ministère gambien de la Jeunesse et des Sports qui l’a donné lundi à la suite de l’incident qui continue de faire couler beaucoup d’encre et de salive, encore plus depuis la défaite 2 buts à 1 des Panthères du Gabon dont la préparation a été polluée par cet incident.



Lire aussi >>> Après Gambie vs Gabon hier, la Fégafoot s’exprimera sur les déboires des Panthères !

L’affaire de la « séquestration » des Panthères du Gabon à l’aéroport international de Banjul hier continue d’être explosive. Aux premières aurores de ce lundi, la Confédération africaine de football (CAF) a dû intervenir pour obtenir que les joueurs quitte l’aéroport où ils étaient « séquestrés » dès leur arrivée dimanche jusqu’à 5h30 lundi. Une position qui donne raison au Gabon alors que la Gambie a dénoncé le refus du Gabon d’accepter un nouveau test Covid-19 sur son territoire.

Selon le ministère gambien de la Jeunesse et des Sports que nous sommes procuré, l’arrivée dimanche à Banjul de la délégation gabonaise avait été prévue officiellement pour 20h00. Celle-ci arrivera finalement à minuit en Gambie. Une fois à l’aéroport, le staff gabonais aurait « refusé de remettre ses certificats de test Covid-19 aux responsables de la Santé publique », souligne le ministère. « Ils ont également refusé de se faire tester à l’aéroport et [les responsables de santé gambien] ont subi des comportements défavorables », poursuit le gouvernement gambien.

Face à l’attitude des gabonais, « les responsables de la santé publique en service ne leur ont pas permis de quitter l’aéroport sans avoir été testés avant 5h30 du matin ». Les gabonais n’ont eu gain de cause que « après que l’affaire ait été signalée au commissaire de match par M. Lamin Jassey, secrétaire général, et le président du GFF (Fédération gambienne de football), M. Lamin Kaba Bajo au médecin de la CAF par le Dr Omar Sey, qui a été désigné comme médecin de la CAF pour ce match ».

De plus, le ministre gabonais des Sports et l’ambassadeur du Gabon en Gambie auraient ensuite assuré aux autorités gambienne que « des tests seront effectués sur chaque membre de la délégation dans leur hôtel. C’est après cette assurance que la délégation a été autorisée à quitter l’aéroport », confirme le ministère gambien de Jeunesse et des Sports dans son communiqué.

Pour la Gambie, « la délégation gabonaise, y compris les joueurs, doit obligatoirement être testée avec un résultat négatif avant de pouvoir jouer avec les Scorpions ». Le refus du Gabon d’être testé à l’aéroport de Banjul « soulève plus de doutes sur l’état de leurs joueurs ». Avant de jeter le discrédit sur les tests Covid-19 pratiqués au Gabon la veille du départ pour Banjul « leurs actions indiquent clairement que les certificats de test en leur possession peuvent être faux », insiste le ministère gambien.


Newsletter de Info241.com

Inscrivez-vous maintenant pour recevoir notre newsletter quotidienne


Info241.com s'engage à ne pas vous envoyer de messages non sollicités. Si vous changez d'avis, vous pourrez vous désabonner de cette newsletter à tout moment.

Commenter l'article