CORONAVIRUS

Situation au Gabon
par Info241

En savoir +

Situation épidémiologique

Nouveaux cas Covid-19 rencensés 73 +41
Nombre de décès depuis mars 2020 159 +1

Situation vaccinale

Première dose 35 228
Seconde dose 15 268

% de la population

1,69%
0,73%

Situation globale

290 -152 15 268 24 958 +73
Cas actifs Covid-19 Personnes vaccinnées Nombre total de cas
Covid-19 Covid-19
Recherche

Les politiques publiques du sport au Gabon au menu d’une thèse soutenue à l’Université de Strasbourg

Les politiques publiques du sport au Gabon au menu d’une thèse soutenue à l’Université de Strasbourg
Axel Gydex Nguema Edou (4e à partir de la gauche) et les membres du jury © 2015 D.R./Info241

Le jeune chercheur gabonais Axel Gydex Nguema Edou a soutenu sa thèse de doctorat, jeudi dernier à l’Université de Strasbourg (France) en sciences et techniques des activités physiques et sportives (STAPS). Intitulée « les politiques publiques du sport et des pratiques corporelles traditionnelles au Gabon : rôle de l’Etat et implication des acteurs politiques », cette thèse a été réalisée sous la direction du Pr Gilles Vieille Marchiset.

Moov Africa

C’est dans la salle des thèses du Nouveau Patio de l’Université de Strasbourg que l’impétrant a défendu publiquement les axes de sa recherche. Selon le Dr Nguema Edou, qui a fait sa formation doctorale au sein du laboratoire de sport et sciences sociales EA 1342, « la présente thèse analyse en profondeur le rôle de l’État et l’implication des acteurs politiques dans l’espace sportif gabonais. Elle étend son investigation dans le domaine des pratiques corporelles traditionnelles au Gabon. Cette recherche théorise un processus par lequel des acteurs construisent leur légitimité. »

L’impétrant lors de la lecture du rapport final du jury

Le chercheur gabonais précise que « ce processus qui guide la problématique générale de ce travail est nommé théâdonlégitimation. Il permet de mettre un accent particulier sur la dimension de théâtralité des acteurs (Balandier), la logique du don (Mauss) et les différentes formes de légitimités (Weber) qui en découlent. C’est donc une thèse socioanthropologique qui s’appuie sur une forte dimension historique pour faire ressortir les logiques d’acteurs et les rapports de pouvoirs qui s’exercent dans l’espace sportif et politique gabonais. »

Tout en soulignant que «  le corpus utilisé s’appuie sur une analyse documentaire très importante (coupure de presse, d’archives et photographies), des entretiens avec plusieurs types d’acteurs de l’espace sportif et d’une longue « participation observante » au Gabon. Elle se base sur une démarche à la fois inductive et déductive qui fait ressortir les différents types d’instrumentalisations du sport et des pratiques corporelles traditionnelles développées par tous les acteurs de l’espace sportif gabonais (instrumentalisation réciproque). »

Axel Gydex Nguema Edou, docteur en sciences sociales du sport

Pour le docteur en sciences sociales du sport évoquant les politiques publiques gabonaises, sa thèse a la particularité de mettre tous ces dysfonctionnements en lumière. Car affirme-t-il, «  ma recherche doctorale présente les différentes stratégies de légitimation développées par chaque acteur à partir du processus de théâdonlégitimation par le sport. Mais aussi, les diverses pratiques corporelles traditionnelles qui se manifestent davantage par l’organisation de manifestations sportives et culturelles où les acteurs se mettent en scène par des politiques de don afin de se légitimer sur un espace donné. »

Rappelons que le jury de thèse a été présidé par le Pr Joseph Tonda de l’Université Omar Bongo, du Pr Jean-Paul Callède, chargé de recherches au CNRS (HDR) (rapporteur), du Pr Marina Honta de l’Université de Bordeaux (rapporteur) et enfin, d’Aggée C. Lomo, maître de conférences (HDR) à l’Université de Strasbourg (examinateur).

Info241 sur Whatsapp

Newsletter de Info241.com

Inscrivez-vous maintenant pour recevoir notre newsletter quotidienne


Info241.com s'engage à ne pas vous envoyer de messages non sollicités. Si vous changez d'avis, vous pourrez vous désabonner de cette newsletter à tout moment.

Commenter l'article