CORONAVIRUS

Situation au Gabon
par Info241

En savoir +

Situation épidémiologique

Nouveaux cas Covid-19 rencensés 77/48h
Nombre de décès depuis mars 2020 157+0

Situation vaccinale

Première dose 29 400
Seconde dose 12 337

% de la population

0,014%
0,005%

Situation globale

510 -178 12 337 24 832 +77
Cas actifs Covid-19 Personnes vaccinnées Nombre total de cas
Covid-19 Covid-19
Trafic de résultats

Le Gabon dénonce l’existence d’un trafic de faux résultats Covid-19

Le Gabon dénonce l’existence d’un trafic de faux résultats Covid-19
Le Gabon dénonce l’existence d’un trafic de faux résultats Covid-19 © 2020 D.R./Info241

Le Comité de pilotage du plan de veille et de riposte contre l’épidémie à Coronavirus au Gabon (Copil Coronavirus) du Gabon est en colère. Dans un communiqué parvenu à la rédaction d’Info241 ce lundi, l’instance de gestion de cette pandémie mondiale a tenu à dénoncer et à mettre en garde contre l’existence « d’un réseau de fabrication et de délivrance illégale de résultats négatifs à la Covid-19 ». Les auteurs de ce trafic courraient toujours à en croire le communiqué des autorités sanitaires.

Moov Africa

Devant les difficultés à obtenir rapidement un test de dépistage de coronavirus au Gabon pour se rendre à l’intérieur du pays dans les délais, certains esprits malins semblent avoir trouvé une solution : les faux tests négatifs. Une pratique illicite qui a eu le chic de faire bondir le Copil Coronavirus qui a, dans un communiqué ce lundi, voulu mettre en garde les auteurs de ce trafic.

Le patron du comité technique du Copil, Romain Tchoua

Les autorités sanitaires rappellent ainsi que « seuls les hôpitaux et les centres de dépistage mis en place par le Copil coronavirus sont autorisés à effectuer les tests virologiques (RT­PCR) et à délivrer les résultats aux populations ». Le communiqué signé du médecin général des Armées Romain Tchoua, souligne que le test de dépistage est gratuit « dans les sites de prélèvements habilités à réaliser les tests de dépistage de la COVID-19 ».

« Les personnes se rendant coupables de fabrication et/ ou d’usage de faux tests négatifs à la COVID-19 seront poursuivies devant les juridictions compétentes », promet le coordinateur technique du Copil Romain Tchoua. Il faut dire que le précieux test de dépistage au Covid-19 qui doit dater de moins de 5 jours, avait été érigé en juillet dernier comme sésame pour tout déplacement inter-provincial ou domestique dans le pays.

D’où l’émergence de ce trafic devant la lenteur à se voir délivrer un test de dépistage négatif et devant l’impatience des populations à se déplacer normalement dans le pays. Un avertissement donc pour toutes les personnes impliquées dans ce trafic de faux résultats que les autorités ne semblent pas encore avoir identifiés.

Info241 sur Whatsapp

Newsletter de Info241.com

Inscrivez-vous maintenant pour recevoir notre newsletter quotidienne


Info241.com s'engage à ne pas vous envoyer de messages non sollicités. Si vous changez d'avis, vous pourrez vous désabonner de cette newsletter à tout moment.

Commenter l'article