10:46

Remaniement gouvernemental

Ndoundangoye et Fargeon, grandes victimes de la 5e valse du gouvernement gabonais


Politique
  • Les deux principales victimes du remaniement gouvernemental de ce 7 novembre © 2019 D.R./Info241
Publié le 7 novembre 2019 à 20h58min

Encore un remaniement au sein de l’équipe gouvernementale de Julien Nkoghe Bekale. Cette fois, c’est l’ancien directeur de cabinet présidentiel, Brice Laccruche Fargeon, qui en paye le lourd prix. Viré ce jeudi de son trône de patron de la Présidence gabonaise, il a été réduit au rang de simple ministre. Mais aussi, le départ du gouvernement de son bras droit Justin Ndoundangoye. Son beau-frère, Tony Ondo Mba, sauve sa peau avec un ministère de l’Energie redessiné. Côté entrée, le gouvernement enregistre celle de Hugues Mbadinga Madiya, l’ancien directeur de cabinet du Premier ministre, qui hérite des anciens attributs de Justin Ndoundangoye.

Lire aussi >>> Brice Laccruche Fargeon, à son tour chassé du palais présidentiel gabonais !

Le gouvernement Nkogke Bekale a dansé sa cinquième valse ce 7 novembre. Ce nouveau remaniement qui intervient un mois à peine après ceux des 4 et 6 octobre derniers, met fin au règne de Brice Fargeon au palais présidentiel. Il a tout de même été promu dans une coquille vide dénommée « ministère chargé du suivi de la stratégie des investissements humains et des objectifs de développement durable ». Une chute politique fracassante pour celui qui avait érigé le slogan « qui boude, bouge » pour contenir ses rivaux politiques de la majorité présidentielle.

Outre Brice Fargeon « promu » ministre, son bras droit Justin Ndoundangoye jusque-là aux Transports et aux Equipements, est tout bonnement viré du gouvernement. Il est remplacé par Hugues Mbadinga Madiya, le désormais ancien directeur de cabinet de la Primature. L’autre membre de l’écurie Fargeon, Tony Ondo Mba, voit son portefeuille ministère se rétrécir pour se borner à celui de l’Energie et des Ressources Hydrauliques. Il a ainsi perdu « la Valorisation et de l’Industrialisation des ressources minières » qui lui avait été confié en janvier dernier.

Outre les Ajeviens qui perdent de la vitesse dans le gouvernement, le ministre délégué à l’Intérieur, Arsène Edouard Nkoghe, prend aussi la porte. Il est remplacé par l’ancien ministre délégué auprès du Premier ministre, chargé du suivi des Grands projets, Christian Menvie m’Obame. De même, Gisèle Akoghé épouse Ntoutoume, regagne les rangs du gouvernement en devenant déléguée du ministre de la Fonction publique. Le dernier changement concerne les Mines qui regagnent les Hydrocarbures et le Gaz aux mains de Noël Mboumba.

Un jeu de chaises musicales qui signent une nouvelle ère pour Julien Nkoghe Bekale visiblement renforcé par cet énième remaniement où les proches de l’ancien directeur de cabinet y ont laissé des plumes. Le début d’une longue série de chamboulements qui devraient logiquement servir à couper les racines de Brice Fargeon dans l’administration publique et politique où il avait réussi à faire nommer les membres de son association politique AJEV.


Laissez un commentaire
© 2013-2019 Binto Media Group |  Mentions légales |  Conditions générales |  Rejoindre la rédaction |  Flux RSS |  Publicité |  Binto Media Group |  Placer votre pub sur le site
Passer à la version mobile