22:33
URGENT >>>

Annie-Flore Batchiellilys donnera un concert en ligne ce 17 août pour l’an 58 du Gabon !


Justice

Mesures d’austérité : Dynamique unitaire devant la Cour constitutionnelle ce lundi


Société
  • Jean Remy Yama, président de Dynamique unitaire © 2018 D.R./Info241
Publié le 4 août 2018 à 18h33min

Le bras de fer entre Dynamique unitaire et le gouvernement gabonais à propos de plusieurs « mesures illégales d’austérité violant les droits des agents publics » prises par le gouvernement gabonais glisse désormais sur le terrain constitutionnel. Ayant déposé un recours devant la haute cour présidée par la belle-mère d’Ali Bongo, la confédération syndicale Dynamique unitaire espère faire annuler les mesures controversées prises contre les fonctionnaires le 28 février et celles récentes dites d’austérité prises le 21 juin.

La requête déposée le 12 juillet à la Cour constitutionnelle gabonaise par Dynamique unitaire a été jugée recevable. Du moins pour le moment. Son président Jean Remy Yama a été invité jeudi à une audition qui aura lieu ce lundi 6 août dans les locaux de ladite Cour à 11h30, indique un document officiel parvenu à la rédaction d’Info241.

Dynamique unitaire avait en effet saisi par courrier la Cour le 3 juillet (mais reçu au greffe de la Cour constitutionnelle le 12 juillet) pour contester une ordonnance présidentielle n°00000016/PR/2018 du 23 février 2018 portant modification, suppression et complétant certaines dispositions de la loi n°1/2005 du 4 février 2005 portant statut général de la Fonction publique. Celle-ci viserait selon la confédération syndicale à « précariser et à déshumaniser les agents publics ».

L’avis d’audition envoyé à Dynamique unitaire

La Cour constitutionnelle qui aurait dû statuer en urgence à compter de la date de la réception de la requête, semble avoir pris son temps pour réagir. Ce d’autant que ladite requête concerne également les récentes mesures « illégales » prises dès le 21 juin en Conseil des ministres. Un sujet explosif donc pour une cour dont le penchant pour les autorités gouvernementales n’est sur le papier, plus à démontrer.

Autant dire que ce lundi, les regards seront tournés vers les juges constitutionnels et leur présidente Marie Madeleine Mborantsuo appelés à trancher cette patate chaude en auditionnant le requérant qu’est Dynamique unitaire puis le gouvernement. Une décision que n’a pas entendu Dynamique unitaire pour appeler à manifester le 13 août prochain contre les dites mesures d’austérité du gouvernement lors d’une marche pacifique.


Laissez un commentaire
© 2013-2018 Binto Media Group |  Mentions légales |  Conditions générales |  Rejoindre la rédaction |  Flux RSS |  Publicité |  Binto Media Group |  Placer votre pub sur le site
Passer à la version mobile