Web-Stat analytics
Stratégie de crise

Coronavirus : le Gabon ne place pas en quarantaine ses ressortissants rapatriés de l’étranger !

Coronavirus : le Gabon ne place pas en quarantaine ses ressortissants rapatriés de l’étranger !
Coronavirus : le Gabon ne place pas en quarantaine ses ressortissants rapatriés de l’étranger ! © 2020 D.R./Info241

Alors que le Gabon devrait recevoir ce dimanche près de de 350 de ses ressortissants bloqués en France en raison de la pandémie, le Copil Coronavirus a indiqué indirectement l’incapacité du pays à mettre en place une quarantaine de 14 jours pour ses nombreux compatriotes rentrés au Gabon depuis deux semaines par vols spéciaux. Répondant à une question d’un journaliste samedi soir, Guy Patrick Obiang Ndong a décliné le choix du Gabon ne pas mettre en quarantaine faute de structures d’accueil, ses ressortissants potentiellement infectés par la pandémie. Manque de volonté politique ou incapacités structurelles ?

Lire aussi >>> Coronavirus : 348 Gabonais bloqués en France de retour à Libreville ce dimanche

Le Gabon a décidé de pas mettre en quarantaine ses ressortissants rentrés de l’étranger. C’est ce qu’a affirmé hier le porte-parole du Comité de riposte à la pandémie (Copil Coronavirus), Guy Patrick Obiang Ndong lors de sa traditionnelle conférence de presse. Une fois de retour, ces voyageurs sont simplement prélevés à leur descente d’avion puis renvoyés dans leur famille. Une stratégie qui pourrait ainsi contribuer à propager la pandémie si jamais ces personnes rapatriées seraient porteuses du virus qui sévit à travers le monde.

Guy Patrick Obiang Ndong justifiant hier la stratégie des autorités sanitaires

« Pour les personnes qui reviennent de l’étranger notamment nos ressortissants, la nouvelle stratégie qui est celle de tous les pays frappés par cette épidémie... Lorsque ces compatriotes descendent de l’avion... il y a une équipe qui est à la descente d’avion qui effectue des prélèvements à toutes les personnes revenant de l’étranger. Ils sont prélevés et il y a un kit sanitaire qui est mis à leur disposition. Avec ce kit sanitaire, elles rentrent chez elle. Lorsque les résultats sont connus, nous les appelons pour communiquer les résultats », a indiqué le porte-parole sanitaire.

En clair, une fois de retour au Gabon et potentiellement malade malgré elles, les autorités comptent sur leur patriotisme pour qu’elles n’infectent pas à leur tour leurs proches. Une stratégie mise en place pour masquer la volonté des autorités de pas recourir à une quarantaine de précaution pour ces compatriotes rentrées de l’étranger. « Pourquoi nous le faisons... C’est parce que nous n’avons pas cette possibilité de loger plus de 1000 personnes dans les structures hôtelières. C’est pas possible », s’est-il justifié.

Le porte-parole s’est défaussé sur les capacités hôtelières de la capitale gabonaise qui selon lui ne pourrait pas accueillir 1 000 personnes. Un argument plutôt faible quand on connait les capacités réelles du pays. Pour éviter la propagation de ces compatriotes rentrés de l’étranger, le Copil a dit « compter sur la responsabilité individuelle de ces personnes pour qu’elles utilisent les masques qui ont été mis à leur disposition pour permettre de protéger leur famille ». Voilà qui est dit !


Newsletter de Info241.com

Inscrivez-vous maintenant pour recevoir notre newsletter quotidienne


Info241.com s'engage à ne pas vous envoyer de messages non sollicités. Si vous changez d'avis, vous pourrez vous désabonner de cette newsletter à tout moment.

Commenter l'article