Web-Stat analytics
Crise sanitaire

Coronavirus : le gouvernement gabonais veut prolonger de 45 jours l’état d’urgence sanitaire

Coronavirus : le gouvernement gabonais veut prolonger de 45 jours l’état d’urgence sanitaire
Le Premier ministre devant les députés ce matin © 2020 D.R./Info241

Deux jours après son expiration officielle le 27 juin, le Premier ministre gabonais Julien Nkoghe Bekale a demandé officiellement aux deux chambres parlementaires, contrôlées par son parti, la prolongation de l’état d’urgence sanitaire. Un dispositif introduit à la hâte en mai dernier par l’exécutif gabonais pour n’avoir plus à l’état d’urgence classique, un cadre législatif jugé peu souple par les autorités gabonaises. Une demande quasi-assurée d’être validée par les deux chambres contrôlées par le Parti démocratique gabonais (PDG, au pouvoir)

Lire aussi >>> Le Gabon échange l’état d’urgence contre une loi permanente ayant les mêmes restrictions !

Et c’est de nouveau reparti pour un tour. Alors que plusieurs gabonais attendaient la fin du confinement qui perdure depuis mars, le Premier ministre gabonais vient à nouveau de faire le tour de l’Assemblée nationale et du Sénat pour y introduire le prolongement du dispositif législatif mis en place pour lutter contre les catastrophes sanitaires, en lieu et place de l’état d’urgence déjà encadré par la loi.

La demande de prolongation remise au président de l’Assemblée nationale

« En ce jour, lundi 29 juin 2020, j’ai officiellement sollicité auprès des bureaux des deux chambres du Parlement l’autorisation de prorogation de l’état d’urgence sanitaire », a déclaré Julien Nkoghe Bekale à la suite de sa sortie marathon de ce matin. « J’ai remis successivement au président de l’Assemblée nationale Faustin Boukoubi et à la présidente du Sénat Lucie Milebou-Aubusson le rapport circonstancié sur la covid-19, élaboré par le ministère de la Santé sur lequel le Gouvernement fonde la demande d’autorisation ».

La demande de prolongation remise à la présidente du Sénat

L’état d’urgence sanitaire était entré en vigueur le 12 mai dernier pour 45 jours renouvelables par simple demande du gouvernement aux parlementaires gabonais. Il a donc expiré le 27 juin. Mais ce n’est que ce 29 juin que le chef du gouvernement a daigné faire sa demande de prolongation. Un vice de forme qui n’est pas une première pour le gouvernement gabonais dirigé par Julien Nkoghe Bekale.


Newsletter de Info241.com

Inscrivez-vous maintenant pour recevoir notre newsletter quotidienne


Info241.com s'engage à ne pas vous envoyer de messages non sollicités. Si vous changez d'avis, vous pourrez vous désabonner de cette newsletter à tout moment.

Commenter l'article