09:37

Corruption

Ali Bongo a obtenu sa maîtrise au Gabon en complicité avec Ona Ondo


Société
  • Ali Bongo préférait la musique aux programmes scolaires © 2017 D.R./Info241
Publié le 16 juillet 2017 à 13h16min

Décidément Ali Bongo a un parcours scolaire et académique à controverses. Après les révélations de Complément d’enquête sur son baccalauréat obtenu grâce à un coup de fil de l’Elysée à la demande d’Omar Bongo, on apprend désormais qu’un autre pan de son parcours tortueux universitaire est aussi semé de corruption : l’obtention début des années 80 de sa maîtrise à l’université Omar Bongo. Selon une source familiale, ce diplôme, Ali Bongo ne l’a pas non plus mérité. Il l’aura finalement grâce à la corruption du doyen de la faculté de droit et de sciences économiques de l’époque : un certain Daniel Ona Ondo.

Il n’y a pas qu’en politique que le parcours d’Ali Bongo soit semé d’embûches, de compromissions et de controverses à répétition. L’ancien élève « médiocre et très moyen » qui avait déclaré lui-même n’être pas motivé par ses études dans un récent document de France 2, le démontre bien par l’obtention encore frauduleuse de plusieurs diplômes que le désormais président contesté du Gabon se targue d’avoir obtenu à la sueur de ses écrits et de ses copies.

Daniel Ona Ondo, ancien recteur et Premier ministre d’Ali Bongo

Dans sa biographie officielle, Ali Bongo affirme avoir obtenu sa maîtrise de droit à l’Université Omar Bongo dans les années 80. Seulement, les choses ne se seraient pas passées de manière académique. Son père alors président du Gabon, Omar Bongo, qui avait déjà dû intervenir en France pour qu’il obtienne son baccalauréat, s’est de nouveau illustré pour sa maîtrise de droit. Au point d’en faire une énième affaire d’état !

Selon nos informations exclusives, Ali Bongo n’a pas non plus obtenu à la régulière ce sésame qui vous ouvre la voie aux études de 3e cycle universitaire. Se trouvant au Gabon, cette fois, l’étudiant et fils de président aurait fait pression sur le doyen de la faculté de droit de l’époque Maître Max Redombo. Devant son refus de s’exécuter, le pouvoir gabonais a eu recours à une pression hiérarchique en le démettant de ses fonctions pour le remplacer par un certain Daniel Ona Ondo.

Celui-ci a cédé aux caprices du pouvoir aux fins d’ajouter ce diplôme au parcours peu élogieux de l’étudiant Ali Bongo. C’est cette corruption active du professeur Daniel Ona Ondo qui aura permise à Ali Bongo de regagner la France pour y poursuivre ses études et obtenir à la clé son doctorat, là aussi sujet à caution. Ironie du sort, Daniel Ona Ondo (1980) et Ali Bongo (1985) ont eu tout deux leur doctorat à l’université Paris 1 Panthéon-Sorbonne. Là encore un mystère de tricherie plane de nouveau sur l’obtention de son doctorat. Nous y reviendrons...


Laissez un commentaire
© 2013-2017 Binto Media Group |  Mentions légales |  Conditions générales |  Rejoindre la rédaction |  Flux RSS |  Publicité |  Binto Media Group |  Placer votre pub sur le site
Passer à la version mobile