CORONAVIRUS

Situation au Gabon
par Info241

En savoir +

Situation épidémiologique

Nouveaux cas Covid-19 rencensés 32 -45
Nombre de décès depuis mars 2020 158 +1

Situation vaccinale

Première dose 29 400
Seconde dose 12 337

% de la population

0,014%
0,005%

Situation globale

442 -68 12 337 24 864 +32
Cas actifs Covid-19 Personnes vaccinnées Nombre total de cas
Covid-19 Covid-19
Après son éviction

Viré du gouvernement, Yves Fernand Manfoumbi chante sa « gratitude » à Ali Bongo

Viré du gouvernement, Yves Fernand Manfoumbi chante sa « gratitude » à Ali Bongo
Viré du gouvernement, Yves Fernand Manfoumbi chante sa « gratitude » à Ali Bongo © 2018 D.R./Info241

A peine viré du gouvernement, l’ancien ministre de l’Agriculture Yves Fernand Manfoumbi refait à nouveau parler de lui. Dans une lettre écrite suite à son éviction du gouvernement et destinée à Ali Bongo, le ministre déchu remercie celui qui a mis fin mardi à ses « aventures » à ses côtés. Une lettre de déminage qui n’est pas sans rappeler celle d’un autre ministre gabonais, Etienne Dieudonné Ngoubou, viré dans les mêmes conditions et qui séjourne depuis en prison sans le moindre procès.

Moov Africa

Yves Fernand Manfoumbi aime Ali Bongo. Plutôt que d’avoir l’esprit revanchard, le ministre évincé a préféré adresser une lettre de remerciement à Ali Bongo qui sur proposition du Premier ministre Emmanuel Issoze Ngondget, l’a éconduit du gouvernement.

Lire aussi >>> Un ministre gabonais pris par un accès de folie dans la ville de Ndéndé ?

Dans cette lettre qui a fuité aujourd’hui sur la toile, le ministre déchu signe sa missive de « remerciements » avec le sceau de son ministère et son cachet officiel. Yves Fernand Manfoumbi y tente de « traduire » à Ali Bongo sa « déférente gratitude » pour l’avoir promu au commissariat général au Plan et Développement, à la direction générale du Budget, à la tête du bureau de coordination du Plan stratégique Gabon émergent (PSGE) puis dernièrement au ministère de l’Agriculture.

La lettre d’amour d’Yves Fernand Manfoumbi à Ali Bongo

Yves Fernand Manfoumbi qui semble faire ses adieux, précise que « toutes mes aventures à vos côtés... n’ont été le fruit que de votre propre volonté », comme si il pouvait en être autrement. Le « soldat » d’Ali Bongo, bien que tombé en disgrâce, réaffirme rester « plus que reconnaissant, fidèle, loyal, sincère et honnête » à son bienfaiteur qui l’a écarté de ses juteuses fonctions ministérielles. Une autre façon de dire qu’il ne compte donc pas regagner les rangs de l’opposition.

Lire aussi >>> Yves Fernand Manfoumbi, l’autre nouvelle victime expiatoire d’Ali Bongo

Une lettre qui n’est pas sans rappeler celle écrite dans les mêmes conditions par un autre ministre, Etienne Dieudonné Ngoubou, remercié le 10 janvier 2017 du gouvernement Issoze Ngondet. L’ex-ministre du Pétrole est depuis poursuivi pour détournements de fonds publics. Une opération de charme et de déminage qui n’a pas empêché sa mise en détention préventives à la prison centrale de Libreville sans le moindre jugement.

Info241 sur Whatsapp

Newsletter de Info241.com

Inscrivez-vous maintenant pour recevoir notre newsletter quotidienne


Info241.com s'engage à ne pas vous envoyer de messages non sollicités. Si vous changez d'avis, vous pourrez vous désabonner de cette newsletter à tout moment.

Commenter l'article