CORONAVIRUS

Situation au Gabon
par Info241

En savoir +

Situation épidémiologique

Nouveaux cas Covid-19 rencensés 32 -45
Nombre de décès depuis mars 2020 158 +1

Situation vaccinale

Première dose 29 400
Seconde dose 12 337

% de la population

0,014%
0,005%

Situation globale

442 -68 12 337 24 864 +32
Cas actifs Covid-19 Personnes vaccinnées Nombre total de cas
Covid-19 Covid-19
Mesures d’austérité

Réduction du train de vie du Gabon : les propositions de Guy-Christian Mavioga

Réduction du train de vie du Gabon : les propositions de Guy-Christian Mavioga
Réduction du train de vie du Gabon : les propositions de Guy-Christian Mavioga © 2018 D.R./Info241

Le Bloc démocratique chrétien (BDC, majorité) de Guy-Christian Mavioga était samedi 11 août devant les populations de Nkok, une bourgade située dans le 2e arrondissement de la commune de Ntoum (Estuaire). Ce parti de la majorité présidentielle qui soutient logiquement les mesures d’austérité du gouvernement, est allé prêché leur acceptation non sans avoir émis à son tour des propositions pour davantage réduire le train de vie de l’Etat.

Moov Africa

Plutôt que de questionner sur les innombrables causes à l’origine de la grave crise financière que traverse le Gabon, le BDC est allé à Nkok pour soutenir les mesures d’austérité prises dernièrement par le gouvernement Issoze Ngondet et Ali Bongo. Le BDC veut même encore aller plus loin en appelant à la démission du vice-président de la République Pierre-Claver Mangaga Moussavou, épinglé dans un scandale de véhicules de luxe.

Guy-Christian Mavioga a insisté sur la réduction de la taille (des membres) du gouvernement qu’il veut qu’elle soit ramenée à 18 membres. De plus, le BDC appelle à la suppression des postes des ministres délégués au profit de neuf secrétaires d’Etat ou hauts commissaires avec des cabinets très réduits ; la suppression des charges locatives des cabinets ministériels avec la construction, soit d’une cité gouvernementale, soit d’un complexe interministériel d’ici 2020, « au lieu d’aller louer dans les bâtiments des membres des ténèbres qui perturbent notre nation », a-t-il lancé.

Tout comme il a suggéré le jumelage du Conseil national de la Démocratie (CND) et de la Médiation de la République en une nouvelle institution qui pourrait être dénommée « Conseil national de la Démocratie et de la Cohésion sociale ».

Pour mieux mobiliser les fonds afin d’amorcer avec efficacité la crise actuelle, il est impérieux, estime Guy-Christian Mavioga, de revenir aux fondamentaux dans toutes les régies financières. Notamment, par la participation des entreprises para-étatiques au budget de l’Etat, telles que : la Caistab, l’Oprag, le Conseil gabonais des chargeurs, etc.

Info241 sur Whatsapp

Newsletter de Info241.com

Inscrivez-vous maintenant pour recevoir notre newsletter quotidienne


Info241.com s'engage à ne pas vous envoyer de messages non sollicités. Si vous changez d'avis, vous pourrez vous désabonner de cette newsletter à tout moment.

Commenter l'article