Web-Stat analytics
Union nationale

Coronavirus : l’opposant Casimir Oye Mba en mode « union sacrée » chez Nkoghe Bekale

Coronavirus : l’opposant Casimir Oye Mba en mode « union sacrée » chez Nkoghe Bekale
Coronavirus : l’opposant Casimir Oye Mba en mode « union sacrée » chez Nkoghe Bekale © 2020 D.R./Info241

L’un des nombreux vice-présidents de l’Union nationale (UN, opposition), Casimir Oye Mba, a été reçu en audience mercredi à la primature gabonaise. Il s’est agi pour l’ancien Premier ministre d’Omar Bongo, d’éclairer les lanternes de l’actuel locataire du 2-Décembre, Julien Nkoghe Bekale, dans la gestion de la crise sanitaire que vit le Gabon depuis le mois dernier. Une rencontre qui s’inscrit en droite file des concertations initiées par le pouvoir de Libreville avec d’anciens commis de l’Etat, bien que passés à l’opposition, dans le cadre de « l’union sacrée » face au Covid-19.

Lire aussi >>> Concertation des partis : le coronavirus au menu du monologue du Premier ministre

L’opposant gabonais Casimir Oye Mba a été reçu tambours battants dans les locaux de la primature qu’il a par ailleurs occupé durant plus de quatre ans de mai 1990 à novembre 1994. Face à la crise de coronavirus que subit le Gabon, Julien Nkoghe Bekale a sollicité au cours de cet entretien hautement symbolique, les lumières économiques de l’ancien Premier ministre d’Omar Bongo. Témoin de richesse des échanges, la rencontre entre les deux hommes a duré plus de deux heures d’horloge.

Une vue de l’audience d’hier entre les deux personnalités

« Je suis un citoyen gabonais et dans une vie antérieure, j’ai eu à exercer des fonctions qui ressemblaient un peu à celles qui sont les siennes aujourd’hui. Voilà l’esprit dans lequel je suis venu. J’espère que les décisions qui seront prises par le gouvernement seront claires, efficaces et transparentes », a indiqué l’ancien Premier ministre d’Omar Bongo devenu opposant du pouvoir d’Ali Bongo. L’entretien s’est déroulé dans une ambiance bon enfant et s’inscrit dans l’optique de l’appel à former une "union sacrée" de la classe politique de Julien Nkoghe Bekale face à la pandémie de coronavirus.

Cette rencontre intervient alors que le gouvernement gabonais n’a toujours pas officialiser les mesures devant accompagner le confinement partiel à propagation de la maladie et ses incidences sur le tissus économique. Casimir Oye Mba par ailleurs ancien gouverneur de la Banque des États de l’Afrique centrale (BEAC), a été sollicité à cet effet. "Les entreprises ne tournent plus régulièrement, plusieurs activités ont été stoppées, les prix du pétrole ont baissé de manière drastique... Il faut donc envisager les mesures économiques, budgétaires, financières, sociales en plus de celles sanitaires", a-t-il laissé entendre à l’issue de cette audience.

Casimir Oye Mba n’est pas le seul opposant gabonais et ancien haut commis de l’Etat à avoir franchi les portes du cabinet de Julien Nkoghe Bekale ces derniers jours. Les opposants Raymond Ndong Sima (ancien Premier ministre) et Albert Ondo Ossa (ancien ministre de l’Economie) lui ont emboîté le pas lundi dernier. Le Premier ministre cherchant à échanger avec ces économistes sur la pandémie de Covid-19 et ses conséquences sur notre économie.


Newsletter de Info241.com

Inscrivez-vous maintenant pour recevoir notre newsletter quotidienne


Info241.com s'engage à ne pas vous envoyer de messages non sollicités. Si vous changez d'avis, vous pourrez vous désabonner de cette newsletter à tout moment.

Commenter l'article