12:52

Avenir politique

Viré du gouvernement, Justin Ndoundangoye a déjà rebondi à l’Assemblée nationale !


Politique
  • Le député entrant fièrement dans les locaux provisoires de l’Assemblée nationale © 2019 D.R./Info241
Publié le 11 novembre 2019 à 11h44min

Les usagers de l’Assemblée nationale ont eu droit à de nouveaux visages ce matin. Viré dernièrement du gouvernement, le très éphémère ministre des Travaux publics, s’est rendu ce lundi au palais Léon Mba pour réclamer son statut de député. Une consolation politique pour ce ministre qui ne supervisera plus la mise en place de Trans’Urb, la nouvelle compagnie de transports publics dont il avait promis le « démarrage officiel » depuis août dernier.

Lire aussi >>> Quand Lybek tacle l’éviction de Justin Ndoudangoye du gouvernement gabonais

Éjecté sans sommation du gouvernement de Julien Nkoghe Bekalé à la suite d’un énième remaniement qui a enregistré la chute de plusieurs proches de Brice Laccruche Fargeon, Justin Ndoundangoye a rebondit ce matin à l’Assemblée nationale. L’ancien ministre qui n’aura passé que 30 jours à la tête du ministère des Travaux publics, a récupéré ce lundi son écharpe de député restée aux mains de son suppléant Charles Ongono Onkoni.

Ndoundangoye remplissant les formalités pour récupérer son écharpe

« Ce lundi 11 novembre 2019, j’ai rempli mes formalités administratives au secrétariat général de l’Assemblée nationale et récupéré mes attributs de député du 2e arrondissement de Franceville », a indiqué l’ancien ministre sur Facebook. Un mandat de député qu’il n’avait pas exercé depuis sa victoire au premier tour (87.45%) aux législatives d’octobre 2018. Remercié du gouvernement, il peut désormais s’adonner à sa mission de parlementaire du parti au pouvoir.

Lire aussi >>> Ndoundangoye et Fargeon, grandes victimes de la 5e valse du gouvernement gabonais

Et le nouveau député ne tari pas d’ambitions pour ses nouvelles fonctions. « J’ai décidé d’intégrer toutes les Commissions, prioritairement celles des Lois et des Finances », insiste-t-il sur sa page Facebook. Celui qui se rendait à l’hémicycle pour obtenir le soutien des députés, sera dès ce lundi donc, l’une des voix dont auront besoin les ministres du gouvernement pour faire passer les lois. Un changement de paradigme pour ce bras droit de l’ancien directeur de cabinet présidentiel qui avait pourtant le vent en poupe.


Laissez un commentaire
© 2013-2019 Binto Media Group |  Mentions légales |  Conditions générales |  Rejoindre la rédaction |  Flux RSS |  Publicité |  Binto Media Group |  Placer votre pub sur le site
Passer à la version mobile