01:22
URGENT >>>

Des jeunes gabonais contestant l’organisation de la CAN arrêtés à Libreville


Crise post-électorale

Le gouvernement gabonais dézingue le rapport final de l’UE sur la présidentielle


Politique
  • Le gouvernement gabonais dézingue le rapport final de l’UE sur la présidentielle © 2016 D.R./Info241
Publié le 15 décembre 2016 à 07h33min

Sans surprise, le gouvernement gabonais par la voie de son porte-parole a minimisé mardi, le rapport de la Mission d’observation de l’Union européenne (MOE Gabon) très critique sur la réélection controversée d’Ali Bongo. Face aux critiques sur le Haut-Ogooué, le porte-parole du gouvernement a insisté sur le vote traditionnel de cette province pour le parti au pouvoir. Une autre façon de dire que cette province est bien à part dans le pays et sujet au vote massif et unanime du candidat du régime à la présidentielle.

Pour le ministre gabonais de la Communication, porte-parole du gouvernement, Alain Claude Bilié-By-Nze qui était face à la presse mardi, le rapport de la MOE Gabon à l’élection présidentielle du 27 août dernier est peu fiable parce que ne reposant que sur 10% des bureaux de vote. Une représentation réduite qui lui tout de même permis de constater de profonds écarts entre les rares bureaux du Haut-Ogooué et les résultats officiels annoncés notamment sur le taux d’abstention surréaliste de la province qualifié de "fief" du régime.

Et de poursuivre triomphalement : « Ceux qui espéraient qu’une mission qui n’a observé que 10% des bureaux de vote puisse changer l’élection et remettre en cause la décision de la Cour constitutionnelle seront déçus », a ironisé M. Bilié-By-Nze citant les propres propos de Mariya Gabriel, chef de la MOE.

Selon lui, ce rapport ne dit rien de nouveau en comparaison au rapport préliminaire publié le 29 août dernier, deux jours après la proclamation des résultats provisoires de l’élection présidentielle par le ministre de l’Intérieur.

A propos des résultats de la province du Haut-Ogooué, le porte-parole du gouvernement s’étonne de l’insistance de la mission d’observation de l’Union européenne sur cette région, fief du président Ali Bongo Ondimba. Selon le rapport, la compilation des résultats de cette province s’est déroulée de manière « opaque ».

La Commission électorale nationale autonome et permanente (CENAP) avait publié des résultats de la province du Haut-Ogooué octroyant à Ali Bongo, 95% des suffrages exprimés et un taux de participation frôlant les 100%.

Par ailleurs, Alain Claude Bilié-By-Nze a rappelé la note de bas-de-page, figurant sur la première page du document, qui souligne que « ce rapport est produit par la Mission d’observation électorale de l’Union Européenne et présente les conclusions de la mission sur son observation des élections présidentielles au Gabon. Ce rapport ne doit pas être invoqué en tant qu’expression de l’opinion de l’Union Européenne. L’U.E ne garantit pas l’exactitude des données figurant dans ce rapport et décline toute responsabilité quant à l’usage qui peut en être fait ».

Dès ce fait, il s’est dit étonné face à l’usage que certains veulent faire de ce rapport, relevant que « cette mission n’avait pas pour vocation, ni à administrer le scrutin ni à remplacer les organismes et Institutions chargés de l’organisation de l’élection dans notre pays ».

Il a également relevé plusieurs insuffisances dans le rapport allant de la violation de l’accord passé avec le gouvernement gabonais à la méconnaissance des textes de lois en vigueur au Gabon.

Concernant, les recommandations de la mission d’observation des élections de l’Union européenne, M. Bilié-By-Nze a indiqué que celles-ci cadrent bien avec la dynamique entamée par le pouvoir.


Laissez un commentaire
© 2013-2017 Binto Media Group |  Mentions légales |  Conditions générales |  Rejoindre la rédaction |  Flux RSS |  Publicité |  Binto Media Group |  Placer votre pub sur le site
Passer à la version mobile
Soutenir par un don