12:03
URGENT >>>

Les Panthères du Gabon s’imposent dans la douleur à Djouba face au Soudan du Sud


Mesures d’austérité

La CNR appelle les Gabonais à se lever jeudi, contre les mesures d’austérité d’Ali Bongo


Politique
  • Une précédente sortie des leaders de la CNR à Libreville © 2018 D.R./Info241
Publié le 31 juillet 2018 à 19h39min

« Le Gabon est en situation de banqueroute », c’est le constat alarmant que fait ce mardi, la Coalition pour la nouvelle république (CNR, opposition). Cette coalition regroupant les partis soutenant l’opposant gabonais Jean Ping, n’est pas allée de mains mortes pour qualifier la « médiocre gouvernance » d’Ali Bongo. Gouvernance qui aurait conduit « l’écrasante majorité de la population dans la misère la plus extrême ». Pour conjurer cette situation, la CNR appelle ainsi les gabonais à manifester leur colère en se rendant « massivement » au rassemblement organisé ce jeudi matin par Dynamique unitaire à Libreville.

La CNR a commenté dans une déclaration rendue publique ce mardi, l’opération de mise sous bons de caisse des fonctionnaires décrétée par le gouvernement gabonais en droite file des mesures d’austérité qu’il entend conduire pour réduire la masse salariale des fonctionnaires. Pour cette coalition de l’opposition gabonaise soutenant Jean Ping, le rival d’Ali Bongo, cette opération de recensement « s’est déroulée dans un cafouillage indescriptible ».

Lire aussi >>> Jean Ping appelle les gabonais à soutenir les actions et mots d’ordre de Dynamique Unitaire

Tenant pour preuve les récentes déclarations du ministre de la Fonction publique du 26 juillet dernier qui dénonçait lui-même « des compromissions et des forfaitures commises par les hauts responsables de l’administration ». Et d’enfoncer le clou : « Contrairement au discours mensonger qui limitait la mise sous bons de caisse aux seuls fonctionnaires de l’Estuaire, c’est l’ensemble des fonctionnaires du pays qui a été touché ».

Plus grave encore, la CNR affirme que l’opération de mise sous bons de caisse n’était qu’une « opération de diversion et d’humiliation supplémentaire des agents publics, ayant pour but de retarder le paiement des salaires à bonne date ». Tout chose qui fait dire à ce regroupement de l’opposition que « le Gabon est en situation de banqueroute ».

La déclaration complète de la CNR

Face à ce tableau sombre, la CNR appelle à « mettre fin à l’imposture, devant le comportement irresponsable et coupable des dirigeants actuels ». Aussi, la CNR apporte son soutien à la confédération syndicale Dynamique unitaire « qui mène une lutte légitime pour la défense des intérêts des travailleurs contre l’incompétence,
l’amateurisme, l’arbitraire et la violence du pouvoir
 » incarné par Ali Bongo et son gouvernement.

D’où l’appel que lance la Coalition aux gabonais afin de « se lever comme un seul homme pour la libération de notre pays » en se rendant « massivement au rassemblement organisé par ce syndicat le 2 août 2018 au stade de basket d’Awendje ». Un appel à la mobilisation contre les autorités gabonaises qu’avait déjà lancé Jean Ping le 15 juillet dernier dans un communiqué de presse.

Les regards sont donc désormais tournés vers ce rassemblement qui pourrait faire date dans la défiance que mène actuellement plusieurs centrales syndicales et partis politiques contre les mesures d’austérité qu’entendent mettre en place le gouvernement d’Issoze Ngondet.


Laissez un commentaire
© 2013-2018 Binto Media Group |  Mentions légales |  Conditions générales |  Rejoindre la rédaction |  Flux RSS |  Publicité |  Binto Media Group |  Placer votre pub sur le site
Passer à la version mobile