06:10

Campagne électorale

Franc électoral : près de 800 millions pour les candidats aux législatives gabonaises !


Politique
  • Le top 3 des gains versés aux partis politiques et leur responsable © 2018 D.R./Info241
Publié le 30 septembre 2018 à 18h01min

On a coutume de dire que l’argent n’aime pas le bruit. C’est donc dans le silence complet que les partis participant aux législatives des 6 et 27 octobre prochains perçoivent depuis hier, samedi 29 septembre, leur subvention électorale. Selon un document qui a fuité sur les réseaux sociaux, ce sont 19 partis de la majorité et de l’opposition qui se partagent pas moins de 800 millions avec bien entendu, la part du lion réservé au parti au pouvoir.

La campagne électorale a débuté mardi pour les élections couplées législatives et locales au Gabon. Alors que les candidats indépendants sont écartés de cette manne financière, les partis politiques légalement reconnus de la majorité et de l’opposition se partagent depuis hier samedi à 10h la subvention que leur alloue l’Etat gabonais pour battre campagne.

Selon un document dont s’est procuré Info241, ce sont 19 partis qui « présentent au moins 10 candidats dans au moins cinq provinces pour les législatives » qui sont appelés à la caisse pour percevoir leur franc électoral. Celui-ci serait de 21 millions minimum, auxquels s’ajoutent une subvention définie au prorata du nombre total de candidats à ces joutes électorales. Ce qui fait un pactole total de 797,2 millions !

Ainsi, le parti d’Ali Bongo, se taille naturellement la part du lion en empochant 96,9 millions avec ses 138 candidats sur 143. Suivi par le parti Les Démocrates (opposition) qui se retrouve doté de 58,4 millions et ses 68 candidats alignés pour ce scrutin. Talonné de près par un autre parti d’opposition, le Rassemblement Héritage et Modernité (RHM), qui s’en sort avec pas moins de 57,3 millions avec ses 66 candidats.

La répartition de la subvention électorale allouée aux partis

La 4e place est occupée par l’Union (UN, opposition) qui empoche depuis hier matin 47,95 millions et 49 candidats en lice. Le parti de Bruno Ben Moubamba, l’Alliance pour le changement et le renouveau (ACR, opposition), termine ce top 5 avec une manne totale de 46,3 millions et ses 46 aspirants-députés. Enfin, les 14 autres partis se partagent des montants oscillant entre 44,65 et 27,05 millions. De quoi promettre une seconde semaine de campagne plus animée !

Il faut rappeler que ces montants ne concernent que les candidats aux législatives. Ce qui laisse supposer que montant décaissé par l’Etat gabonais, par ailleurs en pleine crise d’austérité, pourrait avoisiner les 1,5 milliard de nos francs. Comme quoi la politique au Gabon ne connait pas de crise !


Laissez un commentaire
© 2013-2018 Binto Media Group |  Mentions légales |  Conditions générales |  Rejoindre la rédaction |  Flux RSS |  Publicité |  Binto Media Group |  Placer votre pub sur le site
Passer à la version mobile