04:40
URGENT >>>

Kevasingogate : Mapangou clame son innocence et tacle Nkoghe Bekale


Infrastructures

Déjà fortement endetté, le Gabon veut mobiliser d’autres « ressources » financières


Economie
  • Une vue des participants à cette réunion de suivi © 2019 D.R./Info241
Publié le 3 mai 2019 à 11h35min

Le Gabon est endetté plus que jamais. Une situation qui semble préoccuper le Premier ministre gabonais qui a réuni hier à son cabinet quelques ministres concernés pour trouver de nouvelles ressources financières pour tourner le dos à l’endettement. Endettement qui a déjà atteint des sommets vertigineux grâce à la politique menée jusque-là par Ali Bongo. Ce, afin que les chantiers engagés par le gouvernement ne soient à nouveau à l’arrêt faute de financement étatique.

Les autorités gabonaises ne veulent plus recourir à l’emprunt pour financer le développement, devenu ces trois dernières années, le moyen privilégié pour renflouer les caisses du Trésor Public en raison de la chute des cours de pétrole. C’est pour y mettre fin que le Premier ministre Julien Nkoghe Bekalé a présidé ce jeudi une réunion de suivi axée sur la mobilisation des ressources pouvant assurer l’exécution totale des chantiers en cours dans le pays.

Les ministres de l’Économie Jean-Marie Ogandaga, son délégué Hilaire Machima, et le ministre des Hydrocarbures Pascal Houangni Ambouroue ont participé hier à cette réunion importante. Pour le ministre de l’Économie, « il ne s’agit pas de changer le système de collecte actuelle, mais plutôt de réorganiser les structures, afin qu’elles soient davantage productives pour, au final, avoir de moins en moins recours aux emprunts ».

Nkoghe Bekale qui souhaite que les chantiers actuellement amorcés ne souffrent d’aucune difficulté de financement, a notamment enjoint les représentants de la direction générale du Trésor public qui prenaient eux aussi part à cette réunion, à « trouver des moyens financiers conséquents pour mobiliser les ressources afin d’atteindre les objectifs escomptés ».

Rappelons que selon les chiffres officiels, la dette du Gabon était de 5123 milliards de francs à fin décembre 2017 et ne devrait pas dépasser le seuil de 5300 milliards en 2018 alors qu’il est actuellement estimé à 5440 milliards. Bien que très élevé, la direction générale de la Dette (DGD) martèle que le taux d’endettement du pays va decrescendo. Il était en 2018 à 55,6%, contre 59,1% en 2017 et 62,0% en 2016. Ses prévisions sont de 54,1% en 2019 et de 46,7% en 2021.


Laissez un commentaire
© 2013-2019 Binto Media Group |  Mentions légales |  Conditions générales |  Rejoindre la rédaction |  Flux RSS |  Publicité |  Binto Media Group |  Placer votre pub sur le site
Passer à la version mobile