Santé d’Ali Bongo

Crise institutionnelle au Gabon : l’Union africaine préoccupée, va dépêcher une mission

Crise institutionnelle au Gabon : l’Union africaine préoccupée, va dépêcher une mission
Crise institutionnelle au Gabon : l’Union africaine préoccupée, va dépêcher une mission © 2018 D.R./Info241

La crise actuelle du Gabon marquée par la maladie d’Ali Bongo et la modification de la Constitution inquiète l’ensemble du continent. Dans un communiqué publié hier, l’Union africaine qui a appelé au respect de « l’ordre constitutionnel » annonce qu’elle va déployer « dans les meilleurs délais une mission d’information et d’écoute à Libreville ».

L’union africaine va-t-elle enfin jouer un bon rôle au Gabon divisé par la décision controversée de la Cour constitutionnelle de confier des charges nouvelles au vice-président et au premier ministre pour pallier à l’absence prolongée d’Ali Bongo ? Dans un communiqué qui fait grand bruit, l’institution africaine appelle « l’ensemble des acteurs politiques et institutions » au respect de la Constitution.

Tout en adressant leurs « sincères souhaits de prompt rétablissement » à Ali Bongo, le président de la commission de l’Union africaine, Moussa Faki Mahamat, se dit « Préoccupé par certains développements en rapport avec la situation sanitaire du chef de l’État ». Aussi, « la Commission de l’Union africaine appelle l’ensemble des acteurs politiques et institutions du pays à conjuguer, en toute responsabilité, leurs efforts en vue de préserver l’unité, la paix et la stabilité du pays frère qu’est le Gabon ».

Et de conclure : « le Président de la Commission tient à cette occasion à réaffirmer l’indéfectible attachement de l’UA au strict respect de l’ordre constitutionnel ». Ordre constitutionnel que veut altérer la Cour constitutionnelle en modifiant la Constitution pour pallier à l’absence d’Ali Bongo dont les plus folles rumeurs indiquent qu’il serait dans un état végétatif qui l’empêche d’exercer ses fonctions.

C’est face à cette crise qui pourrait perdurer devant les positions tranchées du régime de Libreville et les contestations de l’opposition, le communiqué de la commission de l’Union africaine indique que « le Président de la Commission dépêchera dans les meilleurs délais une mission d’information et d’écoute à Libreville ».


Newsletter de Info241.com

Inscrivez-vous maintenant pour recevoir notre newsletter quotidienne


Info241.com s'engage à ne pas vous envoyer de messages non sollicités. Si vous changez d'avis, vous pourrez vous désabonner de cette newsletter à tout moment.

Commenter l'article