17:34

Hommage

Ali Bongo rend hommage à son « père spirituel » Jacques Chirac décédé


International
  • Ali Bongo rend hommage à son « père spirituel » Jacques Chirac décédé © 2019 D.R./Info241
Publié le 26 septembre 2019 à 17h02min

La disparition de l’ancien président français ce jeudi, Jacques René Chirac (86 ans), n’a pas laissé insensible Ali Bongo. Dans un message posté sur sa page Facebook, Ali Bongo a salué la mémoire de celui qu’il considérait comme « un père spirituel ». Jacques Chirac, grand ami des chefs d’Etat africains de l’ancien pré-carré colonial français en Afrique, était en effet l’un des nombreux visages de la françafrique en son temps.

"C’est avec beaucoup de tristesse que j’ai appris le décès ce jour de l’ancien président de la République française, Jacques Chirac", c’est en ces mots qu’Ali Bongo s’est dit attristé par la disparition de celui qui dirigea de 1995 à 2007 la France."Il a été pour moi un père spirituel dont je n’oublierai jamais la bienveillance", a-t-il renchéri.

Le message d’hommage d’Ali Bongo

Considéré comme l’un des pères de la françafrique, Jacques Chirac était en effet un homme adulé des palais présidentiels d’Afrique dont le Gabon où il a été l’un des grands amis de pouvoir d’Omar Bongo, mort a pouvoir en 2009 après 42 ans de règne françafricain. Ali Bongo qui a pris sa succession, a dit garder "en mémoire l’image d’un homme qui, toute sa vie, aura été un pont entre les peuples, entre les civilisations".

Comme Ali Bongo, Jacques Chirac avait été affaibli par un premier AVC en 2005. Il avait été hospitalisé une quinzaine de jours en décembre 2015 pour « affaiblissement », puis le 18 septembre 2016 pour une infection pulmonaire. Il sera le premier président français poursuivi par la justice de son pays dès 2007. En novembre 2011, il sera d’ailleurs condamné à deux ans de prison avec sursis pour « détournement de fonds publics, abus de confiance, prise illégale d’intérêts et délit d’ingérence  ».


Laissez un commentaire
© 2013-2019 Binto Media Group |  Mentions légales |  Conditions générales |  Rejoindre la rédaction |  Flux RSS |  Publicité |  Binto Media Group |  Placer votre pub sur le site
Passer à la version mobile