12:24

Lutte contre la corruption

Traque anti-corruption au Gabon : qui sont les hauts fonctionnaires arrêtés ?


Société
  • Quelques uns des nombreux visages de la corruption au Gabon © 2019 D.R./Info241
Publié le 28 novembre 2019 à 11h16min

La vaste opération mains-propres des autorités judiciaires gabonaises a permis de mettre la main sur un réseau d’agents publics corrompus qui comparaissent depuis hier devant la Cour judiciaire spéciale délocalisée dans les locaux de l’École nationale de la magistrature (ENM) à Libreville. Mais qui sont ces personnalités et leurs fonctions, la rédaction d’Info241 vous livre les noms d’une vingtaine d’entre eux. Parmi eux, des cadres de la Présidence de la République gabonaise, de la CNAMGS, de la SEM, de la SOGATRA ou encore de l’OPRAG.

Lire aussi >>> Patrichi Tanasa, l’AJEV, les Alihanga et les 85 milliards dérobés à Gabon Oil Company

Alors que plusieurs mandats de dépôt auraient été prononcés dans la nuit de mercredi à jeudi, une dizaine d’anciens hauts fonctionnaires gabonais aurait déjà été conduit en détention préventive à la prison centrale de Libreville. Mais qui sont ces personnalités proches de l’ancien directeur de cabinet présidentiel Brice Laccruche Alihanga Fargeon (BLA) empêtrées dans ce vaste scandale de détournement, de blanchiment d’argent et d’enrichissement illicite sur le dos du contribuable ?

Tout d’abord, il y a l’actuel maire d’Akanda et demi-frère de Brice Fargeon, Gregory Laccruche Alihanga (34 ans). Avant d’accéder à ses fonctions de maire du parti au pouvoir, le petit frère prodige a eu la bonne idée de créer Dupont Consulting Company (du nom de la mère de BLA et Gregory, Elisabeth Dupont). C’est à l’aide de cette société au capital d’un million de francs et créée en juin 2017 que Gregory et Patrichi Tanasa, le patron de la Gabon Oil Company (GOC), ont distrait plusieurs milliards de l’entreprise nationale pétrolière.

Au cœur de cette machine à enrichissement illicite, se trouve Patrichi Tanasa lui-même, ancien administrateur directeur général de la GOC. Aidés de plusieurs de ses collaborateurs dont Gilles Terence Michel Ella Mba (directeur juridique GOM), Miguel Flory Ogandaga Moussavou (assistant II), Lionel Erwin Diambou (conseiller), Georges Ndemengane Ekoh (Trésorier GOM), Damas Alafou et Geoffrey Michel Ogombe (directeurs administratifs et financiers GOC), et Cédric Bouroubou Nzaou (chef section moyens généraux GOM). Gabon Oil Marketing (GOM) étant l’une des 3 filiales de la GOC qui auraient englouties pas moins de 68 milliards des 85 milliards distraits au total.

La surprise dans cette affaire est certainement la présence de l’actuel porte-parole de la Présidence gabonaise Ike Ngouni Aila Oyouomi et conseiller d’Ali Bongo. Si on n’a pas encore de détails des griefs qui lui sont reprochés par la justice gabonaise, Ike Ngouni Aila Oyouomi n’a pas été gardé à vue tout seul à la Direction générale des recherches. Il a coulé avec l’attachée de cabinet du président de la République Sandy Ntsame Obame. Ces deux hauts fonctionnaires de la Présidence de la République devront s’expliquer devant la justice.

Parmi les autres victimes de ces interpellations-arrestations figurent en bonne place au sein de la Société équatoriale des mines (SEM) Ismaël Ondias Souna (ancien directeur général), Cedric Raynald Nang Essono (directeur administratif et financier) et Ashley Patrick Akendengue Toizoun (directeur des investissements et du développement). Mais aussi Herman Nzoundou Bignoumba (ancien directeur de la Caisse des dépôts et des consignations (CDC), Renaud Allogho Akoue (ancien directeur général de la CNAMGS), les experts comptables Martial Kpochan et Gérard Fanou.

A ces noms s’ajoutent ceux d’Aloise Bekale (ancien DGA Société gabonaise de transport) et Julien Engonga (ancien directeur financier et comptable de l’Office des ports et rades du Gabon). Enfin pour le compte de la Société gabonaise de raffinage (SOGARA) récemment fusionnée avec GOC : Jérémie Ayong Kodji Obame (ancien DGA), Billy Bendo Edo (directeur financier), Serge François Bruno Gassita (directeur des opérations). Cette liste de personnalités inquiétées est quant à elle non-exhaustive.


Laissez un commentaire
© 2013-2019 Binto Media Group |  Mentions légales |  Conditions générales |  Rejoindre la rédaction |  Flux RSS |  Publicité |  Binto Media Group |  Placer votre pub sur le site
Passer à la version mobile